Palais de la Nation Présidence RDC

On croyait le fond atteint, cette fois, on creuse ! Pourquoi les collaborateurs du Président Félix Tshisekedi se comportent-ils ainsi, jusqu’à transformer leurs bureaux au Palais de la Nation en hôtel flamingo ou « Kuzu » comme on le dit en jargon Kinois ? Ce scandale ignoble est l’œuvre du pharmacien Papy Bonkafo Ikelemba, actuel Conseiller Principal au Collège Santé et Bien-être du président de la République, qui entretient des relations adultérines avec sa collègue, la conseillère Frida Dienda Kembi.

Papy Bonkafo Ikelemba, actuel Conseiller Principal au Collège Santé et Bien-être du président de la République

Leurs ébats sexuels très fréquents sont connus de tous et se passent au grand jour au Palais de la Nation, et l’administration de la présidence serait au courant, selon plusieurs indiscrétions locales.

Les deux tourtereaux impudiques ont pratiquement transformé le bureau du CP de la Santé en un lupanar pour assouvir leurs pulsions libidineuses, sans aucune réaction à ce jour, de l’équipe du Directeur de Cabinet Nyembo.

Mise au parfum de cette ignominie, l’épouse cocufiée du CP Papy Bonkafo, est descendue furieuse, faire un scandale en plein Palais de la Nation, traitant la Conseillère Frida Dienda de voleuse de mari devant le personnel et les agents de l’administration de la Présidence ahuris, choqués par tant d’impudence.

Frida Dienda, Conseillère au Collège Santé et Bien-être du Président de la République

Ce comportement qui jette le discrédit sur tout le cabinet n’est toujours pas puni, pis encore, les deux jouisseurs Frida Dienda et Papy Bonkafo ont instauré au Collège Santé et Bien-être, un système de racket systématique par l’intimidation, faisant craindre à leurs collaborateurs la perte de leurs postes, les obligeant à leur rétrocéder 10% de leurs émoluments.

Agissant au nom de son amant Bonkafo, Frida Dienda a déjà éjecté du Collège Santé et Bien Être trois (3) agents en les poussant à la démission de façon cavalière après leur refus de se faire extorquer de l’argent par intimidation. Les pauvres agent ainsi « démissionnés » ont purement et simplement été remplacés par leurs proches par népotisme.

Lire :  Consultations présidentielles : Félix Tshisekedi reçoit les anciens Premiers ministres

En effet, il nous revient de source sûre, qu’il se passerait des pratiques dignes des réseaux mafieux, le personnel administratif commis aux différentes tâches d’appoints seraient victimes de racket et payements des cotisations et autres droits pour garder leurs postes, et cela de la part de ces deux membres du collège qui s’y comportent en potentats, comme si celui-ci était leur entreprise familiale.

Pour preuve, dans deux enregistrements audio, on peut entendre clairement la voix d’un membre du cabinet exigeant au chauffeur Barthélémy et à l’opératrice de saisie Dorcas de changer de destinataire pour les versements indus vers le compte Mpesa de sa propre mère, dont elle (Frida Dienda) cite le numéro et le prénom.

Audio de Frida Dienda qui donne les coordonnées de sa mère

Dans le second, on entend clairement leur collègue parsec rappeler aux autres que la paie venait de passer (chez EquityBank) et que « le chef l’avait instruite de procéder immédiatement. »

Audio de la parsec Marie qui confirme le paiement des agents

Le Directeur de cabinet du chef de l’État, responsable direct des auteurs de ces actes ignobles va-t-il se ressaisir et prendre les mesures idoines face à cette désacralisation des installations de la première institution du pays, afin de mettre un terme définitif à ces pratiques qui nuisent terriblement à l’image du président de la République et à celle de son cabinet qui ne mérite pas d’avoir en son sein de tels personnages ?

Nous restons vigilants, car selon nos sources, d’autres informations concernant d’autres violations au sein même de ce collège sont à venir.

A suivre…