Dunia Kilanga SG PPRD

La résidence de Dunia Kilanga, secrétaire national du PPRD (Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie) chargé de la mobilisation et propagande, a fait l’objet de perquisition par « des hommes lourdement armés » dans la nuit de mercredi à ce jeudi 22 juin à Kinshasa, a indiqué le parti. Ces hommes « présentés comme étant militaires, policiers et agents des services spécialisés » ont, d’après un communiqué du PPRD, notamment « emporté les insignes du parti et les effigies de l’ancien Président de la République Joseph Kabila ».

« Sans nul doute le régime en place se radicalise dans la dérive dictatoriale, sème la terreur et intimide tout celui une opinion contraire », a dénoncé le PPRD dans un communiqué signé par son secrétaire permanent Ramazani Shadary.

La famille politique de Kabila souligne qu’il s’agit d’un acte de violation de trop

« Cet ignoble, cumulé à d’autres intrusions et attaques ciblées de nos cadres et militants sur l’ensemble du territoire national démontre combe le régime fin mandat se soustrait de son obligation de veiller à la sécurité des citoyens congolais en instrumentalise les agents et services de l’Etat contre les opposants ».

Cet incident intervient quelques semaines après le cambriolage par des inconnus armés, des bureaux de la Fondation Mzee Kabila situés sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa.

Le PPRD alerte « sur le recul de la démocratie et la violation flagrante des libertés politiques en RDC », tout en promettant de tout faire pour « contrer la dictature installée au pays depuis quelques années ».

Lire :  Le Coup de sang de Steve Mbikayi !

Des cas de perquisitions et arrestations se sont multipliés ces dernières semaines dans des résidences privées à Kinshasa et dans d’autres villes du pays. Après les perquisitions menées dans les résidences de Moise Katumbi et de Salomon Kalonda à Kinshasa, une autre maison de ce dernier et de sa mère ont été perquisitionnées pendant plusieurs heures à Lubumbashi.

Kalonda, conseiller spécial de Katumbi est détenu à la prison militaire de Ndolo. Il a été arrêté le 30 mai dernier par les services de sécurité à l’aéroport de Ndjili. Interrogé pendant plusieurs jours à la DEMIAP, Kalonda est accusé de fomenter un coup d’Etat en complicité avec les rebelles du M23. Lire aussi: Les renseignements militaires ont perquisitionné le domicile de la mère de Salomon Kalonda – Infocongo

Avec Actualite.cd