Perquisition du domicile de la mère de Salomon Kalonda à Lubumbashi

Les services de renseignements militaires ont perquisitionné ce vendredi matin le domicile de la mère de Salomon Kalonda Della à Lubumbashi. A l’arrivée des agents de l’état-major des services des renseignements, la vielle femme octogénaire était présente.

« Toute la zone est bloquée. C’est une voie à sens unique. On ne sait même pas s’approcher de la maison parce qu’ils ont tout bloqué. L’accès est difficile », a dit un avocat qui a été bloqué à l’entrée de l’avenue.

« On redoutait cette perquisition depuis hier. On n’a pas d’information sur ce qui se passe à l’intérieur. Comme hier, les avocats ne sont pas là », a-t-il ajouté.

La veille l’Institut de recherche en droits humains (IRDH) se disait vivement préoccupé par « la perquisition entachée d’irrégularité » opérée ce jour, aux résidences de Salomon Idi Kalonda Della, situées sur les avenues Moero et Adoula de la commune et ville de Lubumbashi.

Route barrée pour la perquisition chez Salomon Kalonda

« L’IRDH dénonce la tendance à vouloir faire peur aux justiciables et témoins, pendant l’exercice des fonctions officielles d’OPJ. Cette pratique est incompatible avec lesdites fonctions et nuit gravement à la bonne administration de la Justice ».

De plus, l’Institut « s’insurge contre le refus acharné de la présence des avocats, au détriment du droit à la défense de l’accusé, de l’équité du procès et de la transparence dans la recherche de la vérité. Et pourtant, faisant suite à la réclamation de l’opinion publique, l’organe poursuivant a autorisé la communication à la presse des éléments d’enquête qui charge ».

Pour rappel, les résidences de Salomon Kalonda, détenu à la DEMIAP par les services de renseignements militaires, ont été perquisitionnés tout comme celles de Moise Katumbi, à Lubumbashi et Kinshasa, e l’absence des deux hommes, de leurs avocats et membres de famille. Lire ausi : Les résidences de Moise Katumbi et Salomon Kalonda à Lubumbashi et Kinshasa perquisitionnées par les renseignements militaires – Infocongo

Lire :  Haut-Katanga : 82 miliciens Bakata-Katanga arrêtés à Lubumbashi