Le député provincial de Kinshasa Mike Mukebayi interpellé par la police

La marche pacifique de l’opposition menée par Moise Katumbi, Martin Fayulu, Matata Ponyo et Delly Sesanga a démontré la fébrilité du pouvoir qui a mobilisé des unités de la Police et de l’armée, pour empêcher les opposants qui manifestaient contre la vie chère, l’insécurité, la corruption et un processus électoral chaotique.

Les quatre leaders de l’opposition bloqués par la police

Visiblement surexcités, les éléments de la police ont opté pour la dispersion des marcheurs à coup de gaz lacrymogènes, des tirs à balles réelles (selon Moise Katumbi) et des arrestations musclées, comme en témoigne l’interpellation du député provincial de Kinshasa, Mike Mukebayi Nkoso.

Soulevé comme un gibier de potence, le député de Kinshasa, membre d’Ensemble pour la République de Moise Katumbi a été jeté sans ménagements ni égards à sa qualité d’élu du peuple, dans un fourgon de la police.

Le député provincial de Kinshasa Mike Mukebayi interpellé par la police
Le député provincial de Kinshasa Mike Mukebayi interpellé par la police

Interpellation aussi du militant de la LUCHA Bienvenu Matumo, et de plusieurs marcheurs de l’opposition, une douzaine au moins.

Pendant ce temps, les jeunes de l’UDPS, parti du président Félix Tshisekedi et ceux de l’ACP, le parti du Gouverneur Gentiny Ngobila, se pavanaient dans les rues de Kinshasa, pour conter la marche de l’opposition.

La police a répondu massivement pour briser la marche

Tôt le matin ce samedi 20 mai, les unités de la police renforcées par celles de l’armée, ont bleui le Rond-point Super – Lemba, un des points forts du rassemblement, pendant que Jeunesse de l’UDPS, dans une contre-marche se pavanait sous le regard complice des forces de l’ordre, narguant leurs adversaires.

La police et l’armée pour briser la marche pacifique de l’opposition

Ce point de jonction, très influent dans la sous- région de Mont-Amba, a été choisi par l’opposition comme lieu de rencontre de la marche de ce samedi.

Lire :  Forfait de Sadio Mané pour les éliminatoires du Mondial 2026 : un coup dur pour le Sénégal

Entre temps, dans un communiqué rendu public par le général Silvano Kasongo, sur les ondes de Top Congo, Le numéro 1 de la PNC de Kinshasa, appelait les parties à respecter l’itinéraire proposé par le gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila, lors des multiples rencontre avec les parties prenantes.

La marche des partis de l’opposition s’est déroulée dans une ambiance anormale au niveau de l’axe Kianza-Université. La police a entrepris d’étouffer un rassemblement sur cet axe où plusieurs dizaines de manifestants ont commencé à se réunir tôt avant 9 heures.

Au total, la police a interpellé une dizaine de manifestants dont Bienvenu Matumo, militant du mouvement citoyen Lucha (Lutte pour le Changement) et un journaliste, selon nos reporters.

Tous les quartiers périphériques de la commune de Lemba ont été barricadés par les éléments de la police et une unité de l’Armée pour empêcher les manifestants de se rassembler vers la place super. Lire aussi:L’Opposition fait-elle donc si peur à l’Union Sacrée ? – Infocongo

Barca Horly Fibilulu