Village Kinsele Territoire de Kwamouth

Une attaque d’assaillants armés a fait au moins 15 morts, le matin de mercredi 8 mars au village Kinsele, dans le territoire de Kwamouth (Mai-Ndombe), qui se vide de ses habitants.

D’après les témoignages des habitants en fuite, des actes de pillage, de vandalisme et de destruction des biens ont été commis. Ces assaillants auraient même annoncé leur incursion, indique un déplacé. Ils étaient munis notamment de flèches, selon les sources locales.

« Ils sont entrés vers 4 heures 45 minutes. C’est depuis la nuit qu’ils avaient promis venir nous attaquer. Les autorités sur place ont essayé d’appeler les secours mais vous savez que ça vient toujours en retard. Ils sont venus, ils ont tué, moi j’étais présent, j’ai pris fuite. Ils ont tué, ils ont volé, ils ont pillé. Nous sommes en débandade, personne n’est resté au village », a indiqué un déplacé.

Le village Kinsele se vide de ses habitants

Attaque armée à Kwamouth, Kwilu
Attaque armée à Kwamouth, Kwilu

La société civile de Kwamouth s’inquiète des conditions des femmes et des enfants fuyant à pied sur la RN 17 qui n’a pas connu de trafic ce mercredi.

« Il y a des enfants et des femmes, toutes les familles sont maintenant en mouvement. Le village s’est vidé totalement. Les uns dans la forêt, les autres en route, on ne sait pas à quel moment ils arriveront et dans quelles conditions vont-ils se déplacer jusqu’à trouver un bon refuge. Les véhicules qui empruntent ce tronçon-là, ayant appris cette nouvelle sont bloqués, il n’y a pas de trafic », a déclaré Martin Suta, président de la société civile de Kwamouth.

Lire :  Début des patrouilles mixtes RDC-Ouganda sur le lac Édouard, sans la partie congolaise

Avant cette attaque, le secrétaire du chef de village Kinsele a été tué samedi. De mardi à mercredi 8 mars, 24 personnes ont perdu la vie dont respectivement 15 à Kinsele, 8 à Tobakita et 1 à Menkwo. Lire aussi : Trois personnes tuées à Kinsele (territoire de Kwamouth) par des hommes armés non identifiés