Corps de soldat mort

Des présumés combattants Mai-Mai ont attaqué, la nuit du dimanche à ce lundi, la position des FARDC de Kavale, dans le quartier Makalangirwa, commune Vulamba, au Nord de la ville de Butembo (Nord-Kivu).

L’échange des tirs a duré environ 4 heures, selon les habitants, avant que les éléments des FARDC, ne réussissent à repousser les miliciens sans faire des dégâts au terme des combats commencés à 1 heure du matin, ont-ils rapporté.

De leur côté, les Mai-Mai ont emporté un militaire de l’s FARDC, qu’ils ont décapité pendant leur fuite. La tête de ce militaire, a-t-on appris, a été clouée sur un stick de bois.

La victime, selon le commandant de la police à Butembo, Polo Ngoma, est un militaire de la 31e brigade commando basé à Rughenda. Polo Ngoma a fait savoir que ces miliciens ont emporté l’arme du soldat décapité.

Paralysie des activités après le meurtre d’un militaire à Vulamba

A la suite de la décapitation du soldat FARDC, les activités socio-économiques ont été paralysées, lundi 21 novembre, au centre-ville de Butembo, où la psychose s’est emparée des habitants depuis la nuit du dimanche dans la partie extrême nord de la ville.

Lire :  Nord-Kivu: les médecins de Beni dans la rue ce mercredi pour réclamer leurs primes de risque