Umaro Sissoco Embalo, président de la Guinée Bissau

La sécurité à l’est de la République Démocratique du Congo était au centre des échanges entre le président congolais, Félix Tshisekedi avec son homologue Umaro Sissoco Embalo, de la Guinée-Bissau et Président en exercice de la CEDEAO, samedi 12 novembre à Kinshasa.

« En compagnie de leurs proches collaborateurs, les deux Hommes d’État ont eu un échange pendant près d’une heure sur la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC, au sujet de laquelle le Président Embalo a exprimé son soutien diplomatique à la RDC », renseigne la Présidence de la République Démocratique du Congo.

À l’issue de cette rencontre, les Ministres des Affaires Étrangères de la RDC et de la Guinée -Bissau se sont exprimés devant la Presse sur les relations bilatérales entre les deux pays et sur la situation sécuritaire dans la partie Est de la RDC.

Le M23 toujours actif

Rappelons que c’est depuis mai 2022 que les affrontements entre les FARDC et les rebelles du M23 sont signalés dans le territoire de Rutshuru dont une vaste étendue est contrôlée par l’ennemi. La rébellion du M23 a pris, le samedi 29 octobre, le contrôle des communes rurales de Kiwanja et Rutshuru-centre alors qu’elle contrôlait depuis juin des dizaines de localités et la cité douanière de Bunagana à la frontière avec l’Ouganda.

Par ailleurs, les premiers soldats kényans sont arrivés samedi à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), dans le cadre d’une force régionale Est-Africaine, alors que l’armée congolaise affrontait le M23 au nord de la ville.

Lire :  RDC : Face au M23, la MONUSCO déclare forfait

Plusieurs initiatives diplomatiques sont en cours. L’une d’elles est conduite par le dirigeant angolais João Lourenço, qui préside la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL).

Il a rencontré vendredi au Rwanda son homologue Paul Kagame, et samedi en RDC le président Félix Tshisekedi. Lire aussi: Félix Tshisekedi a reçu Joao Lourenço à Kinshasa