Denis Kadima à Séoul

A Séoul en Corée du Sud où il séjourne depuis le début de la semaine, le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis Kadima Kazadi, a visité mardi 8 octobre, les installations de Miru Systems, sous la direction de son Directeur Général, M. Jinbok Chung.

Partenaire de la CENI, cette entreprise sud-coréenne est à pied d’œuvre pour la production à grande échelle des kits d’identification et d’enrôlement des électeurs.

A la tête d’une petite délégation, le Président de la Centrale électorale est allé s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de la commande des kits servant à la révision du fichier électoral prévue en décembre 2022.

Le président de la CENI, Denis Kadima au siège de Miru Systems à Séoul

« Je devrais me rassurer que le travail est bien fait, même si je recevais des rapports des collaborateurs à ce sujet. Nous avons des impératifs de calendrier à respecter pour organiser les élections avant l’année 2023. Comme vous le savez, il y a beaucoup de choses à faire en peu de temps et je suis venu me rassurer que le logiciel qui est en train d’être développé continue à l’être. Parce qu’il y a de petites mais aussi de grandes innovations qui sont faites. Et le constat est qu’il y a une très grande production qui s’effectue, en termes de milliers de machines avec tout ce qui a comme équipements connexes. Ce qui, à l’évidence, nous rassure que nous aurons le début des inscriptions des électeurs dès le mois prochain, du moins pour la zone opérationnelle 1 comprise entre la ville de Kinshasa, le Kongo Central, l’ancienne province du Bandundu ainsi que l’ex-Équateur, hormis la Mongala », a indiqué le Président de la CENI.

Lire :  RDC : Une mission des Nations-Unies auprès de la CENI pour évaluation des besoins électoraux

Très optimiste, Denis Kadima Kazadi a loué les efforts déployés par les équipes de Miru  Systems qui s’emploient à un rythme appréciable.

« Je suis très impressionné par la qualité du travail qui s’y fait. Venues en tour de rôle ici, les équipes de la CENI ont battu ensemble avec les Coréens un travail de haute facture et en bonne quantité pour nous permettre de rattraper le temps. Nous avons commencé ce travail avec un grand retard, mais nous sommes vraiment dans le bon et en même temps optimistes que les choses iront comme prévu. Nous sommes satisfaits du rythme de travail et de leur engagement. Ils ont fourni beaucoup d’efforts pour que nous puissions progressivement être prêts par rapport à notre Feuille de route », a-t-il souligné. Lire aussi: CENI : 275 agents et cadres prêts à être déployés à travers le pays pour la révision du fichier électoral

Gel Boumbe