Ituri : 12 otages du groupe armé Zaïre libérés

Douze personnes, dont cinq policiers et six militaires FARDC, prises en otage par des hommes armés identifiés comme des miliciens du groupe armé Zaïre, ont été libérées tard dans la soirée du mercredi 28 septembre à Dala, dans le territoire de Djugu (Ituri).  Cette libération a été faite en échange de quatre membres de cette milice, arrêtés dans cette localité par la police nationale congolaise, puis transférés à Bunia.

Selon des sources de sécurité, parmi les policiers, quatre sont grièvement blessés, après avoir subi des tortures de leurs bourreaux.

Ces miliciens ont incendié les positions de FARDC, saccagé le bureau administratif du groupement Londroma et pillé plusieurs biens de la population pendant leur incursion mercredi matin dans ce village.   

Dimanche dernier à Mahadi (Ituri), les miliciens de la CODECO avaient aussi libéré seize personnes, après trois semaines d’otage. Cette libération avait été faite en échange de quatre miliciens, poursuivis pour participation à un mouvement insurrectionnel.

Deux morts lors d’une attaque d’un site des déplacés

Toujours dans la province de l’Ituri, deux personnes ont perdu la vie, tandis qu’une autre a été blessée pendant l’incursion mercredi 28 septembre des miliciens de la CODECO, à la périphérie de Gina dans le territoire de Djugu.

Selon la société civile locale, une intervention musclée des casques bleus de la MONUSCO et des FARDC a permis de repousser ces assaillants.

Ces derniers progressaient vers le site de déplacés et un centre de santé, poursuit la même source.

Le chef de la MONUSCO en Ituri, Karna Soro, a réitéré la ferme détermination de la mission onusienne et des FARDC pour la protection des civils.

Lire :  Beni : l'armée arrête un grand combattant ADF à Eringeti

par ailleurs, des miliciens de la CODECO ont tenté à trois reprises de s’introduire mercredi dans la localité de Gina, qui abrite notamment un site de déplacés, un centre de santé et une école primaire.

Selon la société civile locale, ces assaillants ont surpris certains habitants dans un champ communautaire à la périphérie de Gina, où deux agriculteurs ont été tués et une femme blessée, précisent des sources de sécurité. Ces hommes armés s’étaient approchés d’un centre de santé et d’une école et progressaient vers le site des déplacés.

Alertées, les forces de la MONUSCO et les FARDC sont immédiatement intervenues en ripostant aux tirs de ces miliciens, qui se sont retirés dans leur bastion à Sesele.  Cette intervention qui a permis de préserver de nombreuses vies humaines dans la zone, comme l’affirme Dino Gédéon, président de la société civile de Baguru

Le calme est observé depuis mercredi soir à Gina, où les deux forces ont intensifié les patrouilles. Lire aussi: RDC : les miliciens CODECO et FPIC se rapprochent de Bunia, la panique gagne la population