Beni : Pour les FARDC, ce sont les Mai-Mai qui ont tué à Lume

Pendant que la situation sécuritaire reste toujours volatile dans le territoire de Beni (Nord-Kivu) depuis aujourd’hui deux semaines, l’identité des assaillants de Lume, qui ont fait 14 morts dans la nuit de jeudi à vendredi divise les FARDC et la Société civile.

En effet, selon la société civile locale, cette incursion est l’œuvre macabre des rebelles Ougandais d’Allied Democratic Forces (ADF) actifs dans la zone. Notre source précise aussi qu’outre ces morts, plusieurs maisons des civils ont été incendiées.

Cependant l’armée elle, attribue cette nouvelle attaque aux miliciens Mai-Mai, supplétifs des ADF dans la zone.

« Ce sont des miliciens Mai-Mai qui sont auteurs de cette attaque » a indiqué le capitaine Antony Mwalushayi porte-parole des opérations Sokola1 Grand-Nord.

A l’en croire, cette attaque est intervenue, alors que les FARDC étaient en patrouille à Bulongo, ce qui a expliqué ce retard dans l’intervention. Mais il affirme que l’armée a réussi à neutraliser 3 assaillants et capturé un autre qui a donné ce témoignage sur l’identité des vrais tueurs. A cette occasion, notre source a profité pour appeler la population à se désolidariser des groupes armés.

« Pour la population de Beni en général et de Bulongo en particulier, nous devons nous désolidariser des groupes armés. L’armée n’est pas composée de magiciens ni de marabouts. Donc tout ce que nous pouvons faire, c’est en collaboration avec la population. Soit la population aime la paix, soit elle n’aime pas la paix. Elle est obligée de collaborer avec sa seule armée », a-t-il fait savoir.

La société civile accuse pour sa part les services de sécurité d’être parfois à la base de cette Insécurité. Elle dénonce le fait pour ces derniers de ne pas prendre en compte les alertes faites par la population sur le mouvement des rebelles qui ont été repérés dans plusieurs agglomérations peu avant ces dernières attaques.

Lire :  Beni : début de la campagne de recouvrement forcé de l’assurance automobile

Pour rappel, les rebelles ont pris pour cible plusieurs agglomérations se trouvant dans le secteur de Ruwenzori pour mener leurs salles opérations. La nuit du jeudi à ce vendredi 08 Juillet 2022, des rebelles ont tué au-moins 14 civils à Lume, une agglomération située dans le secteur de Ruwenzori. Lire aussi: RDC : au moins 12 morts lors d’une attaque des présumés ADF à Lume

Azarias Mokonzi/Beni