RDC/Belgique : pour l’arrivée du couple royal belge, Kinshasa ne se sent plus de joie

La République démocratique du Congo accueille ce mardi 07 juin le couple royal belge en visite officielle de 7 jours dans l’ancienne colonie belge.

Pour la circonstance, la capitale Kinshasa, à défaut de se parer de sa belle robe, en raison de ses inextricables embouteillages, du pessimisme de sa population confrontée à des multiples privations (desserte au compte-gouttes en eau et en électricité, hausse du coût de la vie et montée en puissance de l’insécurité), a fait tout son possible, pour faire bonne figure pour le séjour du Roi des Belges, de son épouse et de sa nombreuse délégation.

Félix Tshisekedi et le Roi Philippe de Belgique

Depuis près d’une semaine, la ville est parsemée des panneaux géants souhaitant la bienvenue à la délégation royale en toutes les langues du pays, et le régime au pouvoir multiplie les déclarations sur la “solidité” des relations belgo-congolaises sous Félix Tshisekedi, contrairement aux liens plus que erratiques du temps de Joseph Kabila.

Le Royaume de Belgique, considéré par le Chef de l’Etat congolais lui-même comme « sa seconde patrie », semble désormais au cœur du dispositif diplomatique congolais depuis l’accession au pouvoir du Président Félix Tshisekedi, un « belgicain » dans le sang, et dont l’entourage politique et familial fourmille d’anciens habitués des pavés bruxellois.

Mobilisation générale pour le couple royal belge

L’UDPS, le parti présidentiel, toujours prompt à saisir des rares occasions de mobiliser ses militants de plus en plus dubitatifs sur les capacités managériales de sa hiérarchie, a lancé lundi un mot d’ordre de mobilisation générale de ses combattants pour un accueil triomphal du couple royal belge.

Lire :  Marie Tumba Nzenza en Afrique du Sud pour renforcer la coopération structurelle

Un mot d’ordre aussitôt relayé par l’ancien Vice-président de la République et Président du MLC Jean-Pierre Bemba Gombo, qui semble avoir lié son avenir politique à l’actuel détenteur du pouvoir à Kinshasa.

L’arrivée du Souverain belge à Kinshasa, survient à une période de crispation politique en RDC, à pratiquement une année des élections présidentielles, pour lesquelles le régime Tshisekedi et sa majorité de l’Union sacrée pour la nation, sont en conflit ouvert avec les forces sociales et politiques de l’opposition, notamment sur la future loi électorale et la composition de la Cour constitutionnelle.

Le couple royal débarque aussi dans un contexte de guerre à l’est du pays, où au regain de l’activisme du M23 soutenu par le Rwanda, se greffe la poursuite des exactions des nombreux groupes armés internes et externes, qui causent des dizaines de morts chaque semaine, en dépit de l’état de siège qui y prévaut depuis près d’une année.

Le programme de la visite royale reste muet sur les personnalités politiques et sociales qu’il aura à rencontrer durant son séjour, mais une chose reste évidente aux yeux des observateurs : de son périple de Kinshasa à Lubumbashi et Goma, il en verra et en entendra de toutes les couleurs sur ce qu’est devenue son ancienne colonie.

Lolo Luasu B.

Leave a Reply

Your email address will not be published.