RDC : le M23 annonce sa décision de se retirer sur ses positions défensives d’avant le 6 avril

Dans un communiqué posté sur Twitter, le M23 annonce ce dimanche sa décision de se « retirer, une fois de plus, sur ses positions défensive d’avant le 6 avril 2022 ». Ce, pour, dit-il, « permettre la prise en charge de ses préoccupations à travers un dialogue franc et fructueux avec le gouvernement ».

« Seul le dialogue vaut », souligne le Major Willy Ngoma, son porte-parole, qui signe ce communiqué.

Le mouvement du 23 mars rejette la responsabilité des derniers combats aux FARDC, qui selon lui, ont violé le cessez-le-feu unilatéral décrété par le M23.

Le mouvement a également exprimé son « intention » de remettre au Comité international de La Croix Rouge les militaires qu’il dit avoir capturé sur la ligne de front.

Par ailleurs, le M23 a présenté sur le compte Twitter de Bertrand Bisimwa des personnes en tenue militaire identifiées comme soldats FARDC qui auraient été capturés. Ces personnes parlent des conditions de vie et de travail au sein de l’Armée et affirment que certains combattants FDLR seraient recrutés pour combattre aux côtés des FARDC. Notons que depuis la reprise de hostilités, le mouvement rebelle a reconquis plusieurs localités que les FARDC lui avaient reprises.

Le mouvement du 23 mars dit qu’il n’a jamais eu l’intention de faire des conquêtes des espaces pour les administrer.

Lire aussi: Rutshuru : les rebelles du M23 regagnent du terrain, les populations reprennent la fuite

Lire :  250 millions de dollars Us, la caution de mise en liberté provisoire qui pourrait déplumer Vital Kamerhe

Leave a Reply

Your email address will not be published.