RDC : Denis Mukwege plaide pour la réparation des préjudices causés aux victimes de violences sexuelles

Le Docteur Denis Mukwege (prix Nobel de la paix), a plaidé mercredi 2 mars à Lubumbashi pour la fin de l’impunité et l’instauration de la justice transitionnelle en faveur des victimes des violences sexuelles en RDC.

Au cours d’une conférence sous le thème : « Le viol comme arme de guerre », Denis Mukwege a expliqué à l’assistance que le viol est un crime invisible longtemps ignoré. Les victimes ne peuvent pas s’exprimer de peur qu’elles ne soient sanctionnées pour la deuxième fois par la communauté.  Le problème des violences sexuelles n’est pas une spécialité congolaise. Il se vit partout, au mépris du droit international humanitaire.

En RDC, la violence sexuelle elle est considérée comme une arme de guerre pour des intérêts économiques

« Les viols lorsqu’ils sont pratiqués de manière méthodique, qui sont massifs sur une population (ou) qu’il n’y ait pas une distinction et que toutes les femmes et parfois même les hommes y passent, je crois que c’est une façon non seulement de traumatiser une population physiquement mais aussi la traumatiser psychologiquement », a indiqué le Prix Nobel de la paix.

Une guerre, « on la gagne bien sûr sur le plan matériel mais aussi sur le plan moral. Et lorsque quelqu’un n’a plus ses moyens psychologiques donc il est battu et donc là vous pouvez gagner une guerre. Donc vraiment, c’est une arme absolue les hommes quoi voient leurs femmes violées ils sont détruits pour toujours ».

Pour y mettre fin, Dr Mukwege plaide pour que justice soit faite en faveur des victimes :

Lire :  Des menaces de mort pèsent sur les pêcheurs du lac Édouard

« Lorsque je parle avec les victimes, lorsqu’elles demandent justice, c’est pour que leurs droits soient reconnus. Lorsque quelqu’un a subi des violences, ses biens ont été arrachés, demander justice c’est en fait pour que l’Etat puisse restaurer ce qui a été détruits. Je pense que ça c’est tout à fait l’opposé de la vengeance ». Lire aussi: RDC : Denis Mukwege Docteur Honoris Causa de l’Université de Montpellier et citoyen d’honneur de la ville