Les présidents Erdogan et Tshisekedi

« Nous avons mutuellement réaffirmé notre volonté de développer la coopération bilatérale » et au total, « sept accords ont été signés entre la Turquie et la République démocratique du Congo », a indiqué le président Erdogan sur Twitter.

En effet, sept accords de coopération bilatérale ont été conclus entre la République démocratique du Congo et la Turquie dans les domaines sécuritaire et économique au terme d’une brève visite du président turc Recep Tayyip Erdogan en RDC.

Il s’agit d’un accord-cadre militaire, d’un protocole relatif aux aides financières et d’un accord de coopération sur l’industrie de la défense, indique-t-on de source congolaise.

Les autres protocoles d’accords portent sur la construction du Centre des Finances de Kinshasa, sur l’infrastructure et le transport fluvial sur le fleuve Congo et ses affluents et enfin sur la construction de 1.083 km d’autoroute et d’une ligne de chemin de fer entre Banana au Kongo central et Kinshasa.

Lundi, le ministre congolais de l’Urbanisme et un responsable turc ont procédé au lancement des travaux du « Centre des finances de Kinshasa » qui abritera le ministère des Finances et ses différents services, dans une concession située non loin de l’école turque Safak, dans la commune de la Gombe.

Bien avant, le président Félix Tshisekedi s’était réjoui dimanche, à l’issue d’un tête-à-tête avec M. Erdogan, de la signature de ces accords « qui symbolisent la volonté de raffermir nos relations ».

Dans le domaine sécuritaire, « nous avons sollicité le soutien de la Turquie pour lutter contre « les milices et groupes terroristes dans l’est de notre pays » en proie aux violences meurtrières depuis près de 25 ans, avait déclaré le président congolais.

Lire :  La CENCO invite le Parlement à privilégier les lois électorales

Accompagné à l’aéroport international de Ndjili par le président Tshisekedi, le président Erdogan a quitté la RDC en fin de matinée pour poursuivre sa tournée africaine qui le conduira aussi au Sénégal et en Guinée-Bissau. Lire aussi: Diplomatie : Kinshasa déroule le tapis rouge pour des hôtes du beau monde