Miliciens CODECO

Les miliciens de la Coopérative pour le Développement du Congo (CODECO) et leurs alliés du Front Patriotique pour le Développement du Congo (FPIC) ont tué onze civils et blessé une dizaine d’autres, après avoir attaqué le village Kokonyange, dans le territoire d’Irumu, en Ituri, durant la nuit de samedi 15 à ce dimanche 16 Janvier.

L’information est confirmée par Jonas Lemi Zorabo, chef de la chefferie de Baoba Bakoe, qui précise que ces rebelles ont profité de l’absence des éléments FARDC pour commettre ce forfait.

« Nous avons le bilan provisoire de 11 civils tués par les assaillants et 10 blessés. Ils ont été tués dans le village Kokonyange. Ce sont les miliciens de la CODECO et leurs alliés dont FPIC qui viennent de commettre cet acte profitant de l’absence des éléments FARDC », a-t-il fait savoir.

Cependant, les éléments FARDC sont aux trousses de l’ennemi. Confirme la même source.

« Moi et l’administrateur militaire du territoire, sommes en train de voir comment faire appel à la population de revenir et vaquer librement à leurs occupations », a-t-il fait savoir.

Les habitants ont quitté le village à la suite de cette attaque.

Azarias Mokonzi/Beni

Lire :  Une délégation du Conseil de sécurité de l’ONU attendue à Kinshasa ce 9 mars