Christophe Mboso Nkodia

Le speaker de l’Assemblée nationale Christophe Mboso Nkodia Mpuanga, a traité vendredi de délinquant le député Delly Sessanga Hipungu, et lui a coupé le micro en pleine séance.

Delly Sessanga, Président du parti Envol

Elu de Luiza dans le Kasai, Delly Sessanga, Président du parti Envol qui venait récemment de quitter la majorité parlementaire de l’union sacrée, intervenait dans le cadre des discussions sur le projet de loi budgétaire de l’exercice 2022, traitant de « délinquance budgétaire », la manière dont le Gouvernement exécute le budget.

Au refus du député de retirer ses propos, le Président Mboso va le traiter de « délinquant » et va lui couper le micro, obligeant l’élu de Luiza de quitter la salle.

Abordé par la presse sur le perron du Palais du peuple, Delly Sessanga a comparé Mboso à un nouveau « Pape » du Parlement congolais, sur lequel il « veut imposer sa religion », prenant soin au passage, de le traiter à son tour de « voyou ».

Ces échanges d’amabilités entre parlementaires semblent se multiplier de plus en plus, dans un contexte politique tendu, avec des questions non résolues comme la finalisation du Bureau de la CENI, l’intervention des troupes ougandaises en Ituri, ou encore le problème toujours récurrent de l’effectivité de la gratuité de l’enseignement de base. Lire aussi: Union sacrée pour la nation : Delly Sessanga quitte le navire

Lire :  Assemblée nationale : avis d'intempérie sur le Bureau Mboso