Soldats Ougandais UPDF

La nouvelle a été rapportée par les médias internationaux, le Président Congolais Félix Tshisekedi a accordé à l’armée Ougandaise l’autorisation de poursuivre les rebelles de l’ADF sur le sol congolais.

Dans un entretien téléphonique avec notre correspondant à Beni, Azarias Mokonzi, la société civile forces vives de la RDC s’oppose farouchement à cette décision. D’après Thomas d’Aquin Mwiti, vice-président et porte-parole de cette structure citoyenne, les intentions de l’armée Ougandaise sont loin de celles de combattre les rebelles ougandais sur le territoire congolais.

Société civile hostile

« Ce que nous ne devons pas ignorer nous congolais, c’est de savoir que toutes les incursions qui ont eu lieu, toutes les rébellions qui se sont succédées de ce côté ont été appuyées par les armées Rwandaise et Ougandaise, et donc ça sera aberrant de croire que le sorcier d’hier peut-être le médecin d’aujourd’hui, nous nous opposons à cette décision », a-t-elle fait savoir.

Cette position est aussi appuyée par le professeur Dady Saleh qui pense que le gouvernement congolais doit bien organiser les FARDC, car l’Ouganda a non seulement pour ramification les ADF, mais bien plus, appuie plusieurs groupes armés qui déstabilisent la RDC.

Députés contents?

Par ailleurs, les élus nationaux eux saluent cette décision, car selon eux, cette stratégie est l’une des solutions aux problèmes de l’Est. À en croire le député Math Mathieu, la décision d’autoriser l’entrée de l’armée ougandaise est une proposition faite par les députés nationaux.

« Nous saluons cette décision, parce que justement les FARDC ont montré leurs limites. D’ailleurs, cette décision a été prise sur base d’une proposition formulée par les élus nationaux », a-t-il fait savoir.

Lire :  Beni : Une nouvelle bombe artisanale retrouvée dans une borne fontaine à Malepe

Certaines sources révèlent que c’est sur demande du président Museveni que cette décision a été prise par le chef de l’État après que l’Ouganda a enregistré des attentats à Kampala, œuvre de ces rebelles. Les troupes ougandaises auront pour objectif de combattre les ADF au Nord-Kivu et en Ituri au côté des FARDC.

Questions sans réponses

Par ailleurs plusieurs interrogations soulevées par des congolais demeurent pendantes : comment se fera la coordination entre FARDC-Monusco et Armée Ougandaise ? Les Ougandais opéreront sur quelle partie du territoire congolais, pour combien de temps ? Comment une région en état de siège peut-elle accueillir des forces armées étrangères ?…Lire aussi:Tshisekedi et Museveni lancent la construction des routes entre la RDC et l’Ouganda

Azarias Mokonzi depuis Beni

Leave a Reply

Your email address will not be published.