Denise Nyakeru à Kisangani

Denise Nyakeru Tshisekedi est arrivée, pour la première fois, à Kisangani vendredi 26 novembre pour écouter la population de la Tshopo butée aux multiples difficultés d’ordre social, économique et éducationnel.

Accueillie à l’aéroport International de Bangboka par le Gouverneur a.i. Abibo et son épouse, la Première Dame Denise Nyakeru, a adressé un message de consolation à la population boyomaise présente à la Place de la Poste dans la commune de Makiso. La visite de Denise Nyakeru à Kisangani a deux raisons dont le rétablissement de l’électricité et la campagne de sensibilisation d’Intelligentsia qui est une branche de la fondation qui porte son nom.

Denise Nyakeru Tshisekedi à Kisangani

« Je suis venue vous voir au nom du chef de l’État, il m’a demandé de m’imprégner de votre situation. Je connais ce qui vous dérange plus, je n’ai pas la solution avec moi mais nous allons voir ensemble ce qu’on peut faire. Je connais les méfaits du manque de l’électricité, je suis venue avec le Directeur Général de la SNEL pour voir par quelle mesure, on peut résoudre le problème l’électricité dans cette province. Je suis aussi venue afin de sensibiliser les élèves du secondaire pour le programme « Intelligentsia », qui offre des bourses aux finalistes pour les études universitaires. Aucun élève de la Tshopo n’a reçu cette bourse depuis qu’elle existe. Nous voulons qu’en 2022, les élèves de la Tshopo obtiennent aussi cette bourse », a dit l’épouse du Chef de l’État.

Le Directeur Général de la SNEL, Jean-Bosco Kayombo, qui a accompagné la Première Dame a rassuré les Boyomais et Boyomaises que tout sera fait pour remettre cette machine en marche pour que l’électricité soit rétablie dans la ville de Kisangani, avant les fêtes de fin d’année.

Lire :  Tshopo: Grosse grève des professeurs de l'Université de Kisangani

Le gouverneur Abibo satisfait

Prenant la parole, le Gouverneur a.i. de la Tshopo, Abibo a dit sa satisfaction de la visite de Denise Nyakeru à Kisangani.

« C’est un motif de joie et de fierté pour la province qui a été la première a pouvoir lancer la campagne de la mission de la Première Dame », a-t-il dit.

Kisangani, reconnue ville martyre, a toujours été les marches d’un escalier qui a conduit les non originaires à accéder dans les hautes fonctions de l’État sans que Boyoma Singa Mwambe n’en bénéficie.

Dans certains salons politiques de la capitale, on parle d’un atout majeur. Les initiés en la matière soulignent que la présence de Denise Nyakeru à Kisangani était pour éviter que l’image du chef de l’État, Félix Tshisekedi, ne soit ternie par la population de la Tshopo pour avoir passé plusieurs mois dans le noir et qu’avant le lancement officiel du parti politique Ensemble pour la République qui doit avoir lieu le 18 décembre prochain à Kisangani, Moïse Katumbi allait trouver solution en rétablissant l’énergie électrique dans la ville martyre. 

Gel Boumbe

Leave a Reply

Your email address will not be published.