Visiki, Nord-Kivu

Les habitants de Visiki ont vidé leur village, épouvantés par l’incursion de miliciens Mai-mai dans leur entité. En effet, une nouvelle attaque d’hommes armés assimilés aux miliciens Mai-Mai a été déplorée dans la nuit du lundi à ce mardi 23 novembre, à Visiki, une localité du groupement Baswaha-Madiwe, dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.

Paluku Kavalami Justin président de la société civile de la place, renseigne que les assaillants sont venus de Visiki-Centre. Au cours de leur forfait, ils ont poignardé un militaire et emporté son arme. Des coups de feu ont été audibles pendant plusieurs heures au moment où ces assaillants prenaient la fuite, se dirigeant vers Kyavisogho.

La société civile condamne avec force cette situation, et demande à la population d’être très vigilante, et de dénoncer les force du mal.

Suite à cette situation, plusieurs habitants se sont déplacés craignant pour leur sécurité. Certains qui étaient dans leur cachette commencent néanmoins à regagner dans le milieu.

L’activisme des groupes armés dans cette région est consécutif à la mauvaise volonté des jeunes de servir sous le drapeau national, et d’aimer la facilité. En revanche, l’ASADHO constate que la situation sécuritaire ne s’est pas améliorée trois mois après l’instauration de l’état de siège. Dans le territoire de Beni, les miliciens administrent les agglomérations de Ngazi, Visiki, Mambale…et les chefs de secteurs ne sont toujours pas désignés. Lire aussi: Nord-Kivu : Deux factions Mai-Mai se disputent le contrôle de Kibirizi

Azarias Mokonzi

Leave a Reply

Your email address will not be published.