Eléments des groupes armés de l'Ituri

Les services de sécurité et de défense annoncent avoir arrêté 729 membres des groupes armés depuis l’instauration de l’état de siège en province de l’Ituri.

Ces chiffres ont été livrés à la presse Jeudi 18 novembre dernier par le porte-parole des opérations militaires et porte-parole du gouverneur de province, le lieutenant Jules Ngongo Tshikudi.

Ce dernier indique que parmi ces hors la loi qui sont tous en détention à la prison centrale de Bunia, figurent 342 éléments de la milice Coopérative pour le développement du Congo (CODECO), 58 ADF dits Banyabwisha, 13 terroristes islamistes d’ADF-MTM, 13 éléments du Groupe d’autodéfense Zaïre, 64 éléments de la milice Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI), 226 autres de la Force patriotique et intégrationniste du Congo (FPIC) et 13 éléments Mai-mai.

Le porte-parole de l’armée en Ituri réitère la forte détermination des FARDC engagées dans les opérations de traque contre tous les groupes armés actifs dans cette zone et continue d’appeler la population à se rallier à l’armée loyaliste pour combattre conjointement toutes ces forces négatives qui écument encore cette partie du pays. Lire aussi: Etat de siège : des policiers déployés au Nord-Kivu et en Ituri pour « renforcer la sécurité » des zones libérées par l’armée

Venatche Ndaliko /Beni

Lire :  Inhumation du militant de la LUCHA, tué lors des manifestations à Beni