Tshisekedi à la COP 26

Au cours de la 2ème journée de la COP 26 du mardi 02 novembre 2021, des dirigeants du monde ont discuté avec des représentants de peuples indigènes et de communautés locales, des membres de la société civile, des philanthropes, des entreprises et des responsables du système financier. Ce rendez-vous planétaire sur le climat se tient à Glascow en Ecosse (Grande-Bretagne) du 1er au 11 novembre 2021.

Exploitation forestière
Exploitation forestière en RDC

Un communiqué de l’Ambassade du Royaume-Uni en République démocratique du Congo renseigne que des gouvernements représentant 75 % des échanges mondiaux de matières premières essentielles susceptibles de menacer les forêts – comme l’huile de palme, le cacao ou le soja – adhéreront par ailleurs à une nouvelle déclaration sur le commerce des ressources forestières, des produits agricoles et des matières premières.

28 gouvernements s’engagent à un commerce durable et à réduire la pression sur les forêts

Ces 28 gouvernements s’engageront dans une série d’initiatives permettant de parvenir à un commerce durable et de réduire la pression sur les forêts. Ces initiatives incluent un soutien aux petits agriculteurs et l’amélioration de la transparence des chaînes d’approvisionnement.

A l’heure actuelle, indiqué le communiqué, près d’un quart (23 %) des émissions mondiales proviennent d’activités liées à l’utilisation des terres, comme l’exploitation forestière, la déforestation et l’agriculture. Protéger les forêts et mettre fin à l’utilisation destructive des terres est l’une des choses les plus importantes que le monde peut faire pour limiter un réchauffement climatique catastrophique tout en protégeant la vie et l’avenir des 1,6 milliard de personnes dans le monde – près de 25 % de la population mondiale – qui dépendent des forêts pour leur subsistance.

Lire :  Sud-Kivu : longtemps délabré, le tronçon routier yesu yesu redevient praticable

« Aujourd’hui à la COP26 les dirigeants mondiaux ont signé un accord historique pour la protection et la restauration des forêts du globe. Ces grands écosystèmes grouillant de vie – ces cathédrales naturelles – sont les poumons de notre planète. Les forêts font vivre des communautés, leur fournissant nourriture et gagne-pain, et absorbent le carbone que nous rejetons dans l’atmosphère. Elles sont essentielles pour notre survie même », a déclaré le Premier ministre britannique Boris Johnson. Lire aussi: COP 26 : 12 pays annoncent une contribution collective d’au moins 1,5 milliard USD pour le Bassin du Congo

Armel Langanda

Leave a Reply

Your email address will not be published.