Butembo

Les groupes de pression de la ville de Butembo ont décrété une journée ville morte pour « honorer la mémoire des victimes des massacres de Beni ».

Ce vendredi 15 octobre dans cette ville du Nord-Kivu, les activités socio-économiques sont restées paralysées l’avant midi. Au centre commercial, tous les commerces sont restés fermés. Magasins, officines pharmaceutiques, stations-services et même des banques n’ont pas ouvert leurs portes. La circulation a également été timide dans le centre commercial.

Déjà tôt le matin dans la périphérie de la ville, des jeunes manifestants ont placé quelques barricades et brûlé des pneus sur la voie publique.

Parmi les manifestants, on signale la cellule Mutsanga dans la commune de Bulengera, à Njiapanda et à Kaliva-Mususa dans la périphérie Sud de la ville.

Les forces de l’ordre, déployées dans tous les endroits stratégiques de la ville, sont intervenues pour dégager la route et rétablir l’ordre public, en tirant en l’air pour disperser les manifestants.

Le commissaire supérieur principal Polo Ngoma, commandant intérimaire de la Police nationale congolaise (PNC) à Butembo, a affirmé que, la situation était sous contrôle. Il a signalé quelques interpellations parmi les manifestants. Lire aussi: Nord-Kivu: Beni commémore le 8ème anniversaire des massacres des civils par les ADF

Leave a Reply

Your email address will not be published.