Chancel Mbemba

En conférence de presse ce mercredi au Stade des Martyrs, le capitaine de la sélection nationale de la RDC, Chancel Mbemba rassure le public (en l’absence de Marcel Tisserand, blessé) et promet la victoire :

« Les joueurs retenus et présents sont prêts, l’équipe nationale c’est un seul homme. Tout ce que nous voulons offrir au peuple congolais c’est la victoire. Notre moral est à 100% », a-t-il déclaré aux journalistes.

Chancel Mbemba, Capitaine des Léopards en conférence de presse

Après les difficultés qu’il a eues lors du match face au Bénin, Mbemba s’en remet au sélectionneur Hector Cuper, pour ce qui est de son poste : « Pour mon poste, ce n’est pas moi qui décide où je joue, je laisse cette tâche à l’entraîneur. Tout ce que je veux c’est donner la victoire à l’équipe. »

« J’ai la chance de jouer à plusieurs postes et je me donne toujours corps et âme. Les gens qui nous regardent de l’extérieur ne comprennent pas tous les petits détails sur les matchs mais nous comprenons. »

Plus que jamais donc, Mbemba sera attendu au tournant face à un adversaire que les Léopards ont affronté récemment pour des résultats pas très rassurants.

Ce n’est pas un match « de vie ou de mort » pour Hector Cuper

Tout le monde est conscient que les Léopards de la RDC n’ont plus droit à l’erreur. Avec seulement 2 points après deux journées, les Congolais sont dos au mur. Pourtant, Hector Cuper semble confiant :

« Durant toute ma carrière, je n’ai jamais entendu un match de vie ou de mort dans le football a-t-il répondu à une question sur l’importance du match. Je sais que c’est un match très important que l’on doit impérativement gagner. Ce n’est pas que je ne connais pas les joueurs et leurs qualités, en tant qu’entraîneur j’aimerais avoir le maximum de temps pour entraîner mes joueurs. »

RDC-Madagascar CAN 2019

Le coach Cuper s’est informé sur ses adversaires : « j’ai une idée sur l’équipe de Madagascar mais cela ne veut pas dire que l’on doit changer de système. Nous adapterons notre système sur l’adversaire en face, les joueurs doivent être prêts. Il faut oublier 2019 et aborder le match comme un nouveau challenge. »

Lire :  RDC : Lucy Tamlyn va succéder à Mike Hammer à la tête de l’ambassade des Etats-Unis

Le système de jeu ne changera pas

 « Aujourd’hui grâce à la technologie c’est possible de suivre les performances de joueurs et voir ce qu’ils font. Je m’adapte au fonctionnement de l’équipe et nous avons tous la conviction que nous allons gagner, je n’ai pas de doute sur cela. Avec le Covid, ce n’est pas facile de gérer le groupe, j’ai reçu deux autres joueurs ce matin. »

Hector Cuper ne compte pas changer son système de jeu, il va s’appuyer sur son habituel 4-4-2 avec Bakambu et Mbokani en attaque. « Des fois, ce n’est pas nécessaire de changer le système. Souvent ce sont les mouvements qui changent, quand on change de système dans une courte période ce n’est pas facile. Sans changer le système on va améliorer des détails qui nous ont coûté chers lors des matchs précédents. »

« Les absences de Kakuta, Bolasie, Tisserand ne sont pas un handicap pour l’équipe. Notre conviction de gagner rester la même. Si nous voulons être une équipe, nous ne devons pas compter sur un joueur. C’est vrai que ces absents sont importants mais ceux qui sont là sont plus importants», a déclaré Cuper.

Les Baréas déjà à Kinshasa

Les Baréas de Madagascar arrivés à Kinshasa

Pendant ce temps, la sélection Malgache qui défiera le Onze de la RDC ce jeudi à 14 heures (au stade des Martyrs) est déjà arrivée dans la capitale congolaise, son avion a atterri à Kinshasa dans la soirée de mardi.