Joseph Kabila

Une plainte contre certains anciens dignitaires du régime Kabila dont l’ancien président lui-même a été déposée par l’Association des victimes des affres de « Kamwina Nsapu » au bureau de la Procureure de la Cour Pénale Internationale (CPI).

C’est Maître Georges Kampiamba qui a livré l’information à la presse, précisant que ces crimes remontent des années 2016, 2017. Il dit avoir accompagné les victimes dans le processus de recherche de la réparation des abus commis. Dans cette plainte, les victimes demandent non seulement réparation mais aussi des sanctions contre Joseph Kabila et ses anciens collaborateurs pour crimes contre l’humanité.

La plainte concerne le sénateur à vie Joseph Kabila et certains anciens ministres de l’Intérieur. Ils considèrent qu’ils ont joué un rôle actif dans ces tueries et par conséquent leur responsabilité pénale est engagée. Les victimes en appellent aussi aux ONG au niveau national et international.

Cependant, la même source renseigne que si la CPI trouve fondée la plainte, elle procédera aux poursuites contre les personnes visées malgré les fonctions publiques qu’elles occupent.

Il faut rappeler que c’est après une action qui n’a pas abouti au niveau des juridictions internes que les victimes ont saisi la justice internationale. Les violences ayant opposé à l’époque les éléments de sécurité à la famille royale Kamwina Nsapu avaient coûté la vie à plus de 3000 personnes.

Azarias Mokonzi

Leave a Reply

Your email address will not be published.