Justice : Matata Ponyo accuse la police de viol de son domicile

L’ancien Premier ministre et sénateur Augustin Matata Ponyo a accusé mardi la police congolaise d’avoir violé son domicile par effraction.

« Ma résidence vient d’être violée par une dizaine de policiers dirigés par un Général. La porte de ma chambre à coucher où j’étais en repos médical a été cassée et j’ai été menacé pour avoir refusé de répondre à un mandat de comparution sur le dossier de Bukanga-Lonzo », a-t-il indiqué dans un tweet.

Une chambre de la résidence Matata chambardée par la police

 Augustin Matata Ponyo, récemment blanchi dans un dossier relatif à des payements présumés fictifs des victimes de la zaïrianisation, se dit l’objet selon lui, d’un acharnement judiciaire de la part du Procureur général près la Cour constitutionnelle, qui totaliserait à ce jour, près de 8 requêtes à son encontre auprès du Bureau du Sénat. Lire aussi: 33 ONGD des droits de l’homme dénoncent l’acharnement du Procureur général près la cour constitutionnelle contre Matata

Lire :  Levée des immunités de Matata Ponyo : le Sénat botte en touche

Leave a Reply

Your email address will not be published.