Grève des taxis

Les chauffeurs de taxis et ceux des transports en commun privés, ont déclenché une grève ce lundi matin dans les rues de la capitale pour protester contre les tracasseries policières dont ils sont victimes.

Dans l’ex-District de la Tshangu à l’est de la capitale et dans l’ex-District de la Funa au sud-ouest de Kinshasa, les chauffeurs en colère ont dressé des barricades et brûlé des pneus dans les principales artères, empêchant même les véhicules privés de circuler.

La veille dimanche, un conducteur de taxi-bus et son convoyeur avaient été pris à partie et molestés par des policiers commis à la circulation routière sur l’Avenue des Poids-Lourds, un incident qui a fait monter d’un cran la tension parmi les chauffeurs.

Très tôt dans la matinée, des attroupements des populations attendant un moyen de transport étaient remarqués dans les arrêts de bus, dans une ville qui doit accueillir dans la journée les épreuves nationales de dissertation pour les élèves finalistes du secondaire. Lire aussi: Transports publics : les agents de Transco en grève

Leave a Reply

Your email address will not be published.