RDC : Les élus du grand-Nord-Kivu adressent leurs indignations au 1er ministre, à la suite du silence du gouvernement face aux massacres à Beni

Après la visite du Premier ministre aux sinistrés du volcan à Goma et Nyiragongo, sans faire une allusion aux populations, civiles de Beni, les députés nationaux du Nord-Kivu, en particulier du grand nord, déplorent le silence du gouvernement face aux crimes odieux des civils par les ADF depuis maintenant 7 ans.

En effet, face aux attaques multipliées par les rebelles Ougandais ADF dans la région de Beni, les députés nationaux, élus du Nord-Kivu, sortent enfin de leur silence.

Dans une correspondance adressée à Sama Lukonde, les élus du Nord-Kivu, condamnent et fustigent le gouvernement de faire de la question de Beni un évènement oublié. Ils ont justifié leur indignation non seulement par l’attitude désintéressé de l’exécutif national, mais aussi par le fait pour le chef du gouvernement d’exprimer lors de la dernière réunion du conseil des ministres sa compassion aux populations de Boga, sans faire allusion à celles de Beni, pourtant, elles vivent le même calvaire sans précédent :

Beni: les massacres oubliés?

« Nous déplorons que seul le massacre d’une soixantaine de compatriotes à Boga et Tchabi ait retenu votre attention alors que dans le même temps Beni a connu une situation similaire », peut-on lire dans ce document.

Corps transportés par la Croix rouge
Corps transportés par la Croix rouge

Ces élus expriment leur indignation, vu la situation déplorable que traverse la population de Beni. Ils ont peint un tableau sombre, précisant que dans un espace de 14 jours seulement, plus de 100 civils ont été tués par les ADF.

Tout en rassurant le Premier ministre de leur soutien dans le processus de la paix, ils demandent à ce dernier de porter son attention sur la situation de Beni autant qu’ailleurs.

Lire :  Valentin Mubake: « L'objectif de Minembwe est autre que l'administration et la décentralisation »

Il faut signaler que plusieurs attaques ADF ont été enregistrées dans la région de Beni, faisant plus de 100 victimes, des otages et des maisons incendiées. Lire aussi: RDC : Forum de paix notifie 145 cas de violations des droits humains dans les territoires de Beni et Irumu

Azarias Mokonzi/Beni

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.