Collectif G13

Le Collectif G13 composé des parlementaires et des membres de la Société civile, a émis des doutes sur la crédibilité et la transparence des prochaines élections prévues en principe en 2023.

Dans une déclaration rendue publique mercredi, le G13 indique que la loi sur l’organisation et le fonctionnement de la CENI, telle qu’adoptée en première lecture par l’Assemblée nationale, « ne concourt pas à la tenue des élections libres, démocratiques, crédibles, inclusives et transparentes. Bien au contraire, elle amplifie les maux décriés, y compris dans le Rapport de la CENI ».

Par ailleurs, le G13 note que « la grande ambition de la réforme, esquissée par consensus lors des consultations menées par le G13, a été sacrifiée sur l’autel du partage des postes au Bureau CENI, au profit d’une réformette sans envergure et sans prétention de changer la gouvernance électorale »

Le G23 souhaite à ce titre que lors de la seconde lecture au Sénat, les Sénateurs « jouent pleinement leur rôle de deuxième et ultime chance, pour sauver notre démocratie du naufrage ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.