Réunion d'identification des points focaux assistance sinistrés Goma

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu a tenu ce vendredi 28 mai une réunion d’urgence pour évaluer la situation après l’éruption volcanologique à Goma.

Le gouverneur militaire le lieutenant Général Ndima constant a expliqué qu’il suit de près les mouvements des populations évacuées dans les zones rouges.  Il a dit constater que les populations commencent déjà à s’installer dans les sites et que les points focaux sont déjà identifiés. Ce qui va faciliter l’assistance du gouvernement et des humanitaires.

Populations évacuant Goma
Populations évacuant Goma

L’autorité provinciale invite la division provinciale de la Santé et la Protection civile à activer la surveillance épidémiologique et la prise en charge des enfants non accompagnés.

L’incertitude persiste

L’observatoire volcanologique de Goma, en ce qui le concerne, a présenté les données actuelles du volcan Nyiragongo. La sismicité et la déformation du sol continuent à indiquer la présence du magma sous la zone de Goma avec une extension sous le lac Kivu.

Lave incandescente du Nyiragongo
Lave incandescente du Nyiragongo

La comparaison des images radar acquises indiquent que le cratère à l’intérieur au sommet de Nyiragongo continue de s’élargir après le drainage partiel du lac de lave. Selon L’OVG, Sur base de ses informations, on ne peut toujours pas actuellement exclure une éruption à terre ou sous le lac. Mais celle-ci pourrait advenir avec très peu voir sans aucun signe précurseur.

Les zones exposées par les risques liés aux coulées des laves dépendront donc du poids de sortie qui n’est pas prévisible avec précision pour le moment.

Le coordonnateur provincial de la Protection civile a pour sa part présenté trois axes qui ont connu les mouvements des populations à savoir : l’axe Goma-Rwanda, Goma-Rutshuru-Kiwanja, Goma-Sake-Bukavu et Sake-Masisi. Il renseigne qu’environ 80 mille ménages soient 400.000 habitants ont évacué la ville de Goma.

Lire :  RDC : Deux morts et 24 cas enregistrés, l’épidémie de peste bubonique frappe l’Ituri

Cette réunion a eu la participation du vice-gouverneur de province, le commissaire divisionnaire, le comité provincial de sécurité, les experts de l’observatoire volcanologique de Goma OVG, le coordonnateur des ONG internationales OCHA ainsi que ceux de la protection civile.

 Amour Imani Christian

Leave a Reply

Your email address will not be published.