Nord-Kivu : la société civile de Butembo appelle au désarmement rapide des groupes armés

La société civile de Lubero (Nord-Kivu) a plaidé jeudi 6 mai pour l’accélération du processus de désarmement et démobilisation des groupes armés qui sévissent dans la région. Elle affirme par ailleurs que la milice FPP/Kibido est prête à se rendre. 

La société civile de Luofu, Mbwavinywa et Miriki rapportent que le leader Mai Mai Kabido draine plus de trois mille miliciens éparpillés dans le sud de Lubero et dans le territoire de Walikale voisin. Confronté au problème de prise en charge, ils perçoivent une taxe de 1.000 francs congolais (0,5 USD) mensuellement auprès de chaque habitant du territoire pour leur servie.

La société civile renseigne par ailleurs que ce chef milicien, qui a exprimé la volonté de déposer les armes avec tous ses éléments, recommande en premier lieu la construction d’un centre de regroupement des combattants. Le président de la société civile locale, Hilaire Kanakwa, craint en revanche la multiplication des exactions de ce groupe armé si ce processus traine, et invite par conséquent les autorités compétentes à accélérer le processus : 

« Kabido nous a fait savoir que lui aussi qu’il n’est pas satisfait du qu’il fait qu’il doit être dans la brousse. Il a des éléments là, dans la brousse, il a des minutions, il a déjà occupé une très grande zone. Alors, il lui a été promis de lui construire un centre de regroupement dans lequel il va chaque fois regrouper ses éléments pour leur intégration dans l’armée, comme ils ont tous la volonté de servir sous le drapeau national. »

Le fait que le processus traine pourrait expliquer les cas de kidnapping et la circulation des armes incontrôlée dans la région. Le coordonnateur de la Commission interprovinciale au processus de Désarmement, démobilisation et réinsertion communautaire (CIAP/DDRC), Lukogho Jacques, promet de rencontrer le nouveau gouverneur de province, le général Ndima, pour aborder ce sujet. 

Selon lui, les centres de cantonnement seront construits incessamment dans l’ensemble de la province pour tous les groupes armés prêts à se rendre. Lire aussi:RDC : des groupes armés en voie de reddition au Nord-Kivu

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.