malade soignée au Kwango

Le ministre provincial de la santé du Kwango, Didier Tshikisa vient de tirer la sonnette d’alarme sur la situation qui prévaut actuellement dans la zone de santé de Popokabaka.

Selon les statistiques données, le ministre provincial du Kwango indique que 136 personnes souffrent de la fièvre typhoïde dans la zone de santé de Popokabaka. Parmi celles-ci, 12 décès ont déjà été enregistrés.

Dans sa communication de mardi 27 avril, Dr. Didier Tshikisa a indiqué que les personnes qui sont décédées ont connu des complications dues à la perforation intestinale.

C’est depuis la dixième semaine épidémiologique, qui se situe entre la deuxième quinzaine du mois de février jusqu’au 20 avril que la situation remonte et nous donne ce résultat“, a précisé le ministre provincial du Kwango.

Il ajoute par ailleurs que c’est à partir de la deuxième quinzième du mois de mars dernier que l’on a commencé à enregistrer plusieurs cas suspects de la fièvre typhoïde avec un pic.

Description technique

En dehors de ces douze décès, parmi les trente-deux cas compliqués de perforation intestinale, neuf sont en post opératoire et trois d’entre eux n’ont pas subi d’intervention chirurgicale.

Il ajoute que l’insuffisance en eau potable serait à l’origine de l’augmentation des cas de cette maladie des mains sales enregistrée dans cette partie du pays. Mais aussi, ce sont plus les aires de santé périphériques qui ont rapporté beaucoup plus de cas.

« Nous sommes en train de sensibiliser la population dans l’observance des mesures d’hygiène par rapport aux maladies des mains sales puisque la fièvre typhoïde, c’est une maladie des mains sales dans l’alimentation, dans l’eau de boisson. Et je pense que c’est ce qui serait même l’origine. Popokabaka est desservi aujourd’hui par des bornes fontaines du projet ISCO, alors que des cours d’eaux surplombent la cité de Popokabaka », a déclaré le Dr Didier Tshikisa sur la radio Okapi.

Lire :  Eradication du virus à Ebola : Muyembe reste confiant

Si on ne prend pas garde tout en intervenant rapidement, la typhoïde deviendrait une épidémie pour la province du Kwango.

Gel Boumbe