Celeo Scram revient avec  « État d’esprit », son nouvel album

Après avoir passé sept ans à Paris, l’artiste-musicien Celeo Scram a regagné Kinshasa la semaine passée. Dans sa gibecière, un nouvel album intitulé « État d’esprit »,  qu’il doit finaliser au studio Ndiaye à Gombe.

Parlant de la raison de son retour au pays,  Celeo Scram n’est pas allé par quatre chemins :  « Je viens de passer 7 ans à Paris où j’ai choisi comme ma seconde patrie. Le moment était venu pour moi de descendre à Kinshasa pour renouveler mes activités musicales à la base », a-t-il dit.

Il a par ailleurs précisé qu’on peut faire autres choses, mais la musique reste pour lui au premier plan : « Je peux faire autre chose, mais la musique occupe la première place dans ma vie. D’ailleurs je suis venu avec un album dont les travaux sont très avancés, malgré la pandémie de covd-19 qui a ralenti l’élan à tout le niveau de la vie à travers la planète », a-t-il déclaré. 

Celeo Scram remercie ses collègues artistes qui l’on accompagné au studio, entre autres But na filet, JDT Mulopwe, Mpela, Diangetuka, pour ne citer que ceux-là. A Kinshasa, il promet d’être dès ce mardi 9 mars au studio Ndiaye. Il ajouté qu’une chanteuse qui arrive de Matadi va participer à l’enregistrement de certaines chansons de l’album.  

Hier animateur, aujourd’hui chanteur, Celeo Scram promet d’être au soir et au poulet

« Dans cet album, je serai égal à moi-même en assumant la partie animation du début à la fin. C’est-à-dire, de la première à la dernière chanson », rassure-t-il en ajoutant : « Je suis moi-même le producteur de l’album « État d’esprit ». C’est une expérience que je peux tenter », explique-t-il. 

Lire :  De Bruxelles à Kinshasa, Meridjo bientôt à sa dernière demeure

Celeo se dit venir à Kinshasa pour installer sa base et se ressourcer avant son retour définitif au pays.

« Je suis venu installer ma base de Kinshasa et préparer l’acheminement de ma paire d’instruments de musique qui va me permettre de bien travailler ici au pays, surtout à Kinshasa. Dès que les matériels de musique seront là, j’importerai “État d’esprit” à Kinshasa. A ce stade,  mon retour sera definitif », promet-il.

L’ancien animateur de Wenge Music Maison Mère de Ngiama Werrason demande à ses fans et supporteurs à se tranquilliser car, je ne les décevrai pas.

Serge Movili Mazami de son vrai nom et qui totalisera 43 ans le 3 avril prochain a déjà plusieurs chansons dans son actif, notamment Nzoto na nzoto, Kitsa, Katsala, Eyokani, Amour ya Dalila, Salopette spirituelle, Mamadou Warisho, Celui qui trouve, La tempête, Fufu Elala, My Baby, Darius, pour ne citer que ces titres.

Gel Boumbe

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.