Population massacrée à Irumu en Ituri

Des hommes armés non encore identifiés ont attaqué le village Munganga, du groupement Tondabo, dans le territoire d’Irumu (Ituri).

L’information a été livrée par le chef de Mobola qui précise que 11 personnes ont été tuées au cours de cette attaque « elles sont au nombre des 11 personnes qui ont été tuées, nous n’avons pas assez d’informations, nous nous sommes aussi ressourcés auprès d’un habitant de Bunia qui a aussi contacté quelqu’un sur place » , a-t-il fait savoir.

Selon lui, les auteurs de cette attaque sont encore inconnus  « l’identité des responsables de cette attaque n’est pas encore connue, si les uns estiment que les auteurs de cette attaque sont des rebelles de FPIC et d’autres encore parlent des rebelles de CODECO, mais nous n’avons pas assez d’informations », a-t-il précisé.

Consécutivement à cette attaque, plusieurs habitants commencent à vider le village pour des régions supposées sécurisées « les mouvements des déplacés de guerres sont encore perceptibles et d’autres demeurent encore inconnus là où ils se sont réfugiés ».

Il faut signaler que la milice FPIC est réfractaire au processus de démobilisation volontaire lancé depuis un temps dans cette partie de l’Ituri par le gouvernement congolais.

La province de l’Ituri est victime depuis quelques années de l’insécurité qui ne dit pas son dernier mot.

Azarias Mokonzi/Beni

Lire :  Ituri : une dizaine d’otages s'échappent des mains des ADF