Diego Maradona, le Dieu du ballon rond, est mort à 60 ans

Diego Maradona, le « Dieu du ballon rond », Champion du monde de football avec l’équipe d’Argentine en 1986, est mort à l’âge de 60 ans ce mercredi 25 novembre à Bueno Aires, a annoncé son porte-parole. L’ancien numéro 10 de légende venait d’être opéré d’un hématome sous-dural.

Personnage aussi détesté qu’adulé, protégé un temps de la mafia et cocaïnomane incurable, le footballeur de génie, n’était plus que l’ombre de lui-même. Sa dernière apparition en public remonte au vendredi 30 octobre 2020, jour de son anniversaire, dans le stade Juan-Carmelo-Zerillo de La Plata, au sud-est de Buenos Aires.  Vêtu d’un survêtement noir, le visage à moitié caché par un masque de la même couleur, Covid-19 oblige Diego Maradona était allé assister au premier match, depuis sept mois, de l’équipe professionnelle dont il était l’entraîneur, le Gimnasia La Plata.

A 60 ans, son corps en paraissait quinze ou vingt de plus. Cette dernière apparition publique du « Pibe de Oro » ne laissait augurer rien de bon. Hospitalisé trois jours plus tard afin d’être opéré d’un hématome sous-dural, Diego Maradona est mort, a annoncé mercredi 25 novembre son porte-parole.

Garçon des bidonvilles, ses origines misérables ont contribué à façonner le « mythe Maradona » dans l’imaginaire populaire argentin, surtout parmi les plus démunis. Malgré ses frasques et sa déchéance, ses fans l’ont aimé jusqu’au bout d’un amour viscéral, inconditionnel et éternel.

Lire :  RDC-Burkina/Maroc : Mbemba, Kakuta, Mossi, Mutumosi, Kabamba, Beya forfaits

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.