Centre de prélèvement anti-covid-19

Tous les voyageurs des vols internationaux seront désormais soumis aux prélèvements pour le test de Covid-19, à leur débarquement à l’aéroport international de Ndjili à Kinshasa.

Dans sa lettre adressée vendredi 30 octobre aux compagnies d’aviation opérant en RDC, le directeur général de l’Autorité de l’aviation civile, Jean Tshiumba, fait savoir que cette mesure est prise, sur demande de l’Institut national de recherche biomédicale (INRB).

A leur débarquement à l’aéroport international de N’Djili, les voyageurs devront débourser, dès samedi 31 octobre, un montant de 45 USD à l’arrivée et 30 USD à la sortie du territoire national.

Ces tests se feront dans un pays où des soupçons de détournement des fonds alloués à la lutte contre le Covid-19 n’ont abouti à aucune enquête sérieuse, tandis que les agents commis à la prise en charge des malades accusent plusieurs mois d’arriérés de salaires.

Cependant en Europe et dans d’autres pays où le virus sévit avec rage, les tests sont gratuits…

En définitive, ces tests coûteront donc à tout voyageur qui se rend au Congo 75 dollars américains, alors que l’Etat congolais impose déjà une taxe dite Go Pass de 50 dollars et 5 dollars de plus pour la ville de Kinshasa, dénommée « Taxe Kimbuta », du nom de l’ancien gouverneur de la ville qui avait imposé cette taxe-arnaque !

Lire :  Covid-19 : le sénateur Jean Bakomito plaide pour une mobilisation tous azimuts

Leave a Reply

Your email address will not be published.