Ituri : 52 morts à la prison de Bunia, 500 cas de malnutrition

52 détenus sont morts à la prison centrale de Bunia depuis Janvier jusqu’au 10 septembre en cours.

Ce tableau sombre a été rapporté par la Mission de l’organisation des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo, MONUSCO.

Selon cette mission onusienne, cette situation serait due à la non-subvention par l’État congolais de cette maison carcérale, raison pour laquelle elle s’est inscrite dans le plaidoyer afin que le gouvernement lui apporte son aide ou son soutien.

Selon le directeur de la prison centrale de Bunia qui a confirmé ce chiffre, la prison de Bunia connaît de sérieux problèmes liés à la nutrition : « plus de 500 cas de malnutrition étaient enregistrés parmi les détenus de cet établissement pénitentiaire » précise le major Camille Nzonzi.

Pendant ce temps, au Sud-Kivu, 37 prisonniers de la prison centrale de Kamituga se sont évadés de cette maison carcérale la nuit du dimanche au lundi 14 septembre dernier.

Selon le directeur de cette prison qui a confirmé l’information, ces fugitifs ont profité de la non-vigilance des gardes qui venaient de s’éclipser en dehors de la prison et abandonnés leur poste « les gardes n’étaient pas présents, ils ont profité de leur absence pour s’évader » indique Richard Ntegi.

Celui-ci renseigne que ces prisonniers auraient bien forcés la porte pour faciliter leur évasion. Jusque maintenant même les gardes ayant abandonnés leur poste sont aussi introuvables « on ne sait même pas où est ce que ces gardes se sont dirigés à ce moment » s’étonne-t-il.

Les avis de recherche ont été toutefois lancés pour retrouver ces prisonniers qui éprouvaient des sérieux problèmes alimentaires une des raisons d’ailleurs de cette évasion à décourager.

Lire :  Ituri : La CODEPEF s'inquiète de la désertion des juges du Tribunal de paix de Mambasa

Azarias Mokonzi/Beni

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.