Mise au point du cabinet du Vice-Premier Ministre du Budget

Dans un communiqué parvenu ce vendredi 29 juillet à la rédaction d’Infocongo.net signé par la cellule de communication du Vice-Premier Ministre, Ministre du Budget, Baudouin Mayo Mambeke, il est fait état d’un chantage à l’endroit de ce dernier par deux journaux paraissant sporadiquement à Matonge à savoir : Afro Lipopo et L’hémisphère :

« Dans leurs publications du 26 pour le premier et du 27 juillet derniers, ils portent des accusations sur la personne du Vpm Mayo sans présenter, de manière formelle, les fondements desdites accusations tout en avançant, preuve d’amateurisme malgré visiblement la synchronisation des publications, des sommes non-égales, prétendues dérobées au Secrétariat du Ministère des Pt-Ntic.

Etant entendu que tout professionnel des médias, mieux toute maison de presse, se doit toujours d’avoir les deux sons de cloche avant toute publication et que ces derniers n’ont pas consulté la Cellule de communication du Ministère pour une vérification préalable.

Face à cette atteinte à son honneur et estimant que la dignité d’un homme est le dernier bien qu’il se doit de garder et protéger, le Vice-Premier Ministre jean Baudouin Mayo, qui met au défi quiconque de prouver une quelconque malversation financière faite par lui, se réserve le droit de saisir les instances judiciaires compétentes pour que justice soit faite ».

Il faut noter que ces pratiques des certains journaux surnommés « Al qaïda » ne datent pas d’aujourd’hui et souvent ces genres de chantage ont un seul but de se rapprocher de la personne visée pour quelques avantages financières et autres. Cependant, c’est le silence quasi-total des institutions de régulation de ce secteur du média qui fait dé comme la Csac et l’Unpc qui fait défaut.

Lire :  Ngobila: Kin bopeto d’abord, croisade catholique après !

On ne le dira jamais assez, il est plus que jamais temps d’organiser les états généraux de la presse pour tirer toutes ces choses au clair surtout qu’un Vice- Premier Ministre n’est pas le premier venu que l’on peut ramasser comme l’on veut en formulant des mensonges pour intenter à sa dignité.

Jacques Kalokola

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.