Deux cadres du NDC-R se rendent aux casques bleus à Pinga (Nord-Kivu)

Deux  anciens chefs de guerre du groupe armé Nduma Défense Of Congo (NDC-Rénové)  ont déposé les armes et se sont rendus à la base de la Monusco contingent  Indiens basé à Pinga, dans le territoire de Walikale (Nord-Kivu).

Selon la Monusco il s’agit des membres du haut commandement de ce groupe rebelle, dont les noms n’ont pas été cités, moins encore la faction à laquelle ils appartiennent.

La Monusco indique qu’il s’agit bien d’une première  vague de reddition après celle d’une vingtaine d’autres rebelles de ce groupe qui s’étaient rendus, ce qui rapporte le nombre des redditions à 31. « Deux membres de haut niveau du groupe armé NDC-R se sont rendus aux casques bleus indiens de la Monusco, portant à 31 le nombre total des redditions » indique cette mission onusienne sur son compte Twitter ce jeudi 30 juillet 2020.

La Monusco estime que cette reddition confirme une évolution positive en faveur de la paix dans cette région.

Les semaines passées, de violents combats opposaient les deux factions NDC, l’une dirigée par le général autoproclamé Guidon, et l’autre par Gilbert, qui se disputaient le contrôle de Pinga.

Des pertes en vies humaines de part et d’autre avaient été enregistrées au cours des combats, y compris des civils.

Cette situation est à la base du déplacement des habitants qui fuient des atrocités, l’armée comme la Monusco ont appelé les deux ailes rivales à suivre la voix de la raison pour faciliter la paix dans cette partie de la province du Nord-Kivu.

Azarias Mokonzi/Beni

Lire :  Les déplacés de Halungupa et des villages périphériques vivent le calvaire à Bulongo (Nord-Kivu)

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.