Le parlement d’enfants section Grand Nord (Nord-Kivu) dénonce des arrestations arbitraires

Le parlement d’enfants section Grand Nord, une structure intervenant dans le domaine de la protection de droits de l’enfant dénonce c’est qu’il qualifie d’arrestations  arbitraires de certains mineurs d’âge, par les éléments de la polices lors des dernières manifestations anti- Ebola vécues en ville de Beni, province du Nord Kivu.

Dans une déclaration rendue publique lundi 20 avril, cette structure a exigé la libération sans contrainte de ces enfants qui subissent des traitements inhumains et dégradants dans leurs cellules de détention. 

A en croire Salva Ndulani son porte parole, le premier enfant avait été arrêté à hauteur de Kibangu, et l’autre à Kanzuli, des lieux se situant loin de l’endroit où se tenaient ces manifestations de colère.

Sans se voiler la face, le Parlement d’enfants demande aux initiateurs de différentes manifestations pour  protester contre un fait quelconque de ne pas utiliser les enfants comme bouclier dans leurs manifestations, et met en garde quiconque se détournera de cette procédure, se verra cueilli par les services attitrés.  

Soulignons tout de même que la semaine dernière, la ville de Beni avait connu une série de manifestations initiées pour un groupe de jeunes pour exiger la déclaration de la fin de la maladie à virus Ebola dans la région de Beni, en dépit de la résurgence des cas positifs d’Ebola en zone de santé de Beni, qui vient d’enregistrer six nouveaux cas positifs parmi lesquels trois décès et une centaine de contacts en cours d’investigation.   

Venatche Ndaliko/Beni

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.