Deux leaders du groupe armé CODECO transférés à Kinshasa

Les services de renseignements civils et militaires ont transféré dimanche 29 mars à Kinshasa Tseni Adrionzi et Joseph Amula Alias Kesta, deux leaders influents du groupe armé CODECO. Ces derniers ont été arrêtés par l’armée il y a deux semaines à Alla, dans le secteur de Walendu Pitsi.

Ce transfert s’est déroulé sous la supervision du commandant intérimaire du secteur opérationnel des FARDC en Ituri, le général Yav Avul et du responsable provincial des renseignements civils.

Selon des sources sécuritaires, ces deux leaders du groupe armé CODECO sont transférés dans la capitale de la RDC pour permettre aux autorités nationales d’approfondir les enquêtes sur les atrocités de Djugu dont ils sont accusés.

Les communautés locales saluent ce transfert qui selon elles, va permettre au public de connaitre les vrais mobiles de ce qu’elles qualifient de « massacre des populations de Djugu» et leurs commanditaires.

Raymond Tseni et Joseph Amula ont déjà été arrêtés plusieurs fois et détenus à la prison centrale de Bunia pour participation à des mouvements insurrectionnels en Ituri depuis 1999. Ils avaient toujours réussi à s’échapper de prison ou bénéficier d’une grâce présidentielle.

Selon des sources sécuritaires, ces deux récidivistes constituent le cerveau de cette milice armée à la base des centaines de morts des civils dans plusieurs villages du territoire de Djugu.

Lire :  Beni: 25 miliciens ADF neutralisés au cours des affrontements avec l'armée

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.