Covid-19 : Début du désengorgement de la Prison de Makala

Le Vice-premier ministre de la Justice et Garde des sceaux, Célestin Tunda Ya Kasende, a procédé samedi 28 mars à la libération provisoire de certains prisonniers.

En effet, le numéro un de la Justice a notifié que c’est dans le but de réduire sensiblement la population carcérale : « Moi-même j’ai signé plusieurs arrêtés de libérations conditionnelles », a-t-il commenté.

Tunda Ya Kasende, a précisé que seuls les cas bénins et infractions simples sont pris en compte et non les détenus et condamnés pour des infractions graves  comme les infractions de sang, viols, atteinte à la sécurité de l’Etat : « nous sommes en train de prendre des dispositions pour libérer tous les cas bénins et infractions simples. Les vrais Kuluna doivent rester en prison et à la disposition de la Justice ».

Interdiction formelle des visites

Le patron de la Justice congolaise a rassuré l’opinion public que des mesures sanitaires sont prises pour éviter tout cas de contamination à coronavirus dans cette prison où les conditions des prisonniers, particulièrement  ceux de Makala, sont améliorées :

 « Des dispositions sont prises pour éviter qu’il y ait contaminations. Il y a interdiction stricte des personnes extérieures de rentrer à l’intérieur de la prison, exceptées celles qui apportent de la nourriture aux incarcérés. Toutefois, elles sont contrôlées et ne peuvent échanger avec les prisonniers ».

On trouve désormais aussi des dispositifs de lavage des mains comme recommandé par le Chef de l’Etat et les autorités sanitaires.

Il faut noter que ce centre pénitentiaire construit à l’époque coloniale pour une capacité de 1500 prisonniers envoisine aujourd’hui plus de 8000 locataires.

Lire :  Le Premier ministre Ilunkamba était à l’Assemblée nationale pour justifier la gestion du Covid-19

Jacques Kalokola

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.