Le Festival de l’unité culturelle conjugué au féminin « Basi na Basi » repoussé à une date ultérieure

La coordonnatrice de l’ONGD « Mwasi ya Kilo », Aisha Dindi, a annoncé, jeudi 19 mars, au cours d’une conférence de presse, au centre culturel Aw’Art, dans la commune de Bandalungwa, le report à une date ultérieure  du festival de l’Unité culturelle conjuguée au féminin, « Basi na Basi » (FUCULTURE F), prévue du 26 au 28 mars prochain, au Centre Monts des arts, dans la commune de la Gombe.

D’après Mme Dindi, cette décision est consécutive aux mesures de prévention prises par le gouvernement pour protéger la population congolaise contre la pandémie du Coronavirus identifiée dans la capitale.

En effet, ce festival  a pour objectif de promouvoir l’entrepreneuriat féminin en République Démocratique du Congo, en vue principalement de donner la voix pour qu’elle influence un climat des affaires culturelles révolutionnaires, dans le chef des artistes, des opérateurs culturels et des autorités congolaises.

Pour les organisateurs, la femme en RDC est sous-estimée à cause des stéréotypes, d’où leur engagement à changer cette image.

Il vise également à ce que cette influence se remarque dans la communauté par l’aide de leurs partenaires, afin que ce festival soit accepté du public et atteindre la mise en réseau des femmes artistes et opératrices.       

Immaculée Nzuzi

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.