16 miliciens tués à Ngongo et Lipri, après une offensive des FARDC

Seize miliciens ont été tués et trois autres capturés dimanche dans les affrontements entre l’armée et un groupe d’hommes armés dans les villages de Ngongo et Lipri, à environ 35 km de Bunia, dans l’Ituri.

Ce bilan a été donné par le commandant secteur opérationnel de l’armée dans cette province, général Chiviri Amuli, dans une conférence de presse lundi 6 janvier avant-midi à Bunia.

Ces opérations ont été lancées depuis deux jours par les FARDC aux villages de Ngongo et Lipri, avant de s’étendre ce lundi matin dans d’autres localités notamment Rity et Nyangarayi.

Selon le commandant du secteur opérationnel des FARDC en Ituri, l’objectif de l’armée est de déloger ces assaillants qui cherchaient à s’organiser dans cette zone pour commettre des exactions contre la population locale. Des sources sécuritaires sur place affirment craindre plus de dégâts humains et matériels, car ces affrontements se déroulent dans des zones où habite la population.

Ces combats ont entrainé le déplacement de plusieurs familles, composées essentiellement de femmes et d’enfants, qui désertent ainsi leurs villages. Ces mouvements de population sont observés dans les localités de Ngongo, Udutshabo, Ngamangile, Mbidadu, Sumbabo, Makabo-Ngongo, Solola, Tabisabo, Kisiga, Gbobu.

Le général Chiviri Amuli recommande à ces hommes armés de se rendre aux forces loyalistes.

Lire :  RDC-état de siège : l'honorable Paul Vahumawa en première ligne pour sensibiliser la population

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.