Rapport annuel 2018 de la Banque commerciale du Congo, BCDC

Le Directeur Général de la Banque Commerciale Du Congo, BCDC, a rendu public le rapport annuel 2018 de cette prestigieuse banque le mercredi 13 novembre dernier dans la salle de spectacle du Fleuve Congo Hôtel. La cérémonie s’est déroulée en présence des clients et partenaires, ainsi que des actionnaires public et privé, invités pour la circonstance.

Vue de l’assistance à la présentation du rapport annuel de la BCDC

Rapprochement avec Equity Group Holding

Le patron de cette banque a développé son intervention autour de quatre points majeurs, à savoir, la présentation des comptes 2018, les faits marquants de l’année de l’année 2019, les résultats intermédiaires  de l’exercice en cours. Il n’a pas manqué de communiquer sur le rapprochement possible entre Equity Group Holding et la Banque Commerciale Du Congo.

Pour l’année 2018, la BCDC affiche l’une de ses meilleurs performances au cours de ces vingt dernières années, avec un produit net bancaire de 91 millions de dollars américains, un total de bilan de 861 MUSD, un résultat net après impôts de 11,7 MUSD pour des fonds propres réglementaires de 82 MUSD. La solvabilité calculée selon les nouvelles normes de la Banque centrale du Congo à 9,20% pour un minimum exigé de 7,50%.

Objectifs prioritaires: couverture des risques, préservation des liquidités…

Dans la nouvelle livraison de son rapport annuel, la Banque rappelle que ses objectifs prioritaires pour l’exercice écoulé étaient : la couverture des risques, la préservation de sa liquidité, le renforcement de ses fonds propres et de sa solvabilité et, bien entendu, la réalisation d’un résultat net positif. Avec des mots simples et clairs la BCDC en avait fait une priorité permanente.

Après avoir développé les faits marquants de l’année 2019, Yves Cuypers  a communiqué quelques chiffres sur les réalisations de l’exercice en cours. Il a rappelé que depuis de nombreuses années, la BCDC faisait auditer ses comptes intermédiaires au 30 juin qui présentent une opinion, sans réserve.

Toutes choses étant égales par ailleurs, l’exercice 2019 devrait présenter un profil assez identique à celui de l’année malgré des circonstances exceptionnelles que le Directeur Général a rappelées.

Horizon stable

Dans sa conclusion, Yves Cuypers a rappelé que la BCDC avait obtenu de l’agence de notation MOODY’S le rating Caa2 sur les dépôts à long terme, avec un horizon « stable ». Cette notation a été obtenue après un examen approfondi de ses comptes audités ainsi que des perspectives à venir.

Soucieuse d’assurer la diffusion d’une information la plus exhaustive possible, et conformément à la recommandation de Moody’s, la BCDC avait souhaité attendre avant toute publication, que ses comptes audités au 30 juin soient disponibles. En effet, il aurait été possible, en cas de mauvais résultats, que ceux –ci impactent négativement la note attribuée le 3 juillet 2019.

Enfin, l’année 2019 est celle du 110è anniversaire de la Banque Commerciale Du Congo. En effet, depuis 1909, la BCDC fait partie du paysage bancaire congolais et, est à ce titre, témoin de l’histoire économique du Congo.

Elle reste le partenaire privilégié de nombreuses entreprises qui, au fil du temps, ont cru dans ce pays extraordinaire. Elle connait, comprend et mesure les besoins de financement des principaux opérateurs économiques et met à leur disposition des compétences éprouvées  au niveau international.

La BCDC développe continuellement son offre de produits pour répondre de manière adaptée aux nouveaux besoins de sa clientèle.

Jacques Kalokola

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.