Depuis le palais de l’Elysée, Emmanuel Macron annonce une visite en 2020 à Kinshasa

Le président français, Emmanuel Macron, a annoncé son intention d’effectuer, dans la deuxième moitié de 2020, une visite officielle à Kinshasa. Une décision historique prise à l’issue des échanges que le président congolais a eus à l’Elysée avec son hôte français.

L’annonce du déplacement du président Macron pour Kinshasa est formulée dans le cadre de la consolidation des relations bilatérales entre les deux pays. Entre la France et la République démocratique du Congo, c’est la preuve que les relations sont au beau fixe.

Egalement, le programme de l’arrivée d’Emmanuel Macron à Kinshasa sera matérialisé après le sommet Afrique-France auquel prendra part le président Félix Tshisekedi en juin 2020 à Bordeaux, en France.

Au forum de Paris sur la paix, la diplomatie française s’était félicitée de l’application des mesures dont celle inscrite dans le cadre de l’action gouvernementale liée à la gratuité de l’enseignement de base. Les fruits de cette mesure sont concrétisés par la signature du second contrat de développement entre la France et la RDC.

La France a accepté d’investir 65 millions d’euros pour accompagner le travail de modernisation et de transformation de la RDC. Dans l’ensemble, ce fonds portera notamment sur l’éducation, la santé, la francophonie et la préservation de la forêt.

A Paris, dans le cadre du Forum sur la paix, Félix Tshisekedi a du notamment se rendre à Station F, le centre des start-up dans la capitale française. En marge du forum de Paris sur la paix, Emmanuel Macron a rappelé qu’en matière de santé, la France a été présente à travers la mission contre Ebola.  

Il a aussi évoqué la coopération dans plusieurs secteurs comme l’agriculture, l’énergie, l’environnement, le numérique, etc. Félix Tshisekedi s’est envolé de France pour une journée en Allemagne. Nouvelle illustration de l’hyperactivité diplomatique du chef de l’Etat congolais.

Raymond Befonda

Leave a Reply

Your email address will not be published.