Ebola s’est invité à la Primature

Le Premier ministre Ilunga Ilunkamba a présidé une séance de travail consacrée à la lutte contre la maladie à virus Ebola, ce jeudi 3 octobre 2019, à la primature.

Ont pris part à cette réunion, le Vice-ministre de la Santé, Albert Mpeti Biyombo, le Directeur de Cabinet adjoint  du chef de l’État Mudonga Bogado,  et  le Docteur Muyembe Tamfum, Coordinateur du Comité de pilotage de la riposte contre Ebola.

Régression de la maladie en Ituri et au Nord-Kivu

Le virologue Muyembe Tamfum, a fait le point de l’évolution de la maladie sur le terrain dans les provinces du Nord-Kivu et l’Ituri. De 10 à 20 cas de contamination par jour, le chiffre est passé hier mercredi à 1, de gros progrès rapportés au chef du gouvernement.
Des réalisations accomplies grâce à la molécule curative et efficace découverte par le DG de l’INRB jean- jacques Muyembe.

Le chef du gouvernement a également été édifié sur l’organisation de la lutte qui justifie cette régression de la maladie surtout si le malade se présente tôt à l’hôpital, y a plus de chance de guérison. Pour continuer la lutte, a indiqué le chercheur congolais, la coordination a besoin des appuis financiers, puisse qu’il ne faudrait pas démotiver le personnel engagé dans la lutte sur le terrain a-t-il ajouté.

La question de l’organisation de la lutte contre cette épidémie, l’état actuel de la maladie, ainsi que les moyens financier pour continuer à lutter contre cette maladie, l’appui également des partenaires qui vont recevoir le financement de la Banque mondiale.

Davantage de réunions pour plus d’adhésion à la lutte

Le docteur Muyembe, a demandé au Premier ministre d’organiser plus de réunions,  pour que différents partenaires soient informés et participent à cette lutte.

Aujourd’hui y a plus d’adhésion de la population qui comprend mieux son rôle important comme composante dans la lutte. Y a de l’espoir de vaincre à nouveau cette épidémie, a conclu Jean-Jacques Muyembe, la vigilance est maintenue.

Leave a Reply

Your email address will not be published.