Koffi Olomide brièvement interpellé à Kinshasa

Koffi Olomide a été brièvement interpellé ce matin au Parquet près le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe.

Durant une heure, le “Quadra Koraman” a été auditionné sur les propos qu’il a tenus dans une émission sur Digital Congo TV, Sektion Musik, au cours de laquelle il a vigoureusement rejeté la décision de la Commission nationale de censure des chansons et spectacles, qui a interdit de diffusion 8 des chansons de son tout nouvel album.

« Le Congo d’aujourd’hui ne doit pas être un pays de censure. Ce Congo de Tshisekedi n’est pas ce Congo-là. Je demande au nouveau président de dire au ministre de la justice que le Congo d’aujourd’hui n’est pas celui de la dictature (…). Nous musiciens nous devons avoir notre liberté de pensée. Je le dis au nom de tous les autres chanteurs. Même le mot censure est anti-démocratique », avait déclaré le chanteur à succès, dans l’émission de Naty Lokole.

De son côté, la Commission de censure affirme que Koffi n’avait pas répondu à ses invitations, faisant ainsi montre de “manque de considération et de civisme”

Remise en liberté pour vice de procédure, la star de la musique congolaise a pu regagner son domicile peu après, accompagné de nombreux membres de son orchestre, le Quartier Latin International, qui avaient fait la déplacement du Parquet. Il n’a fait aucun commentaire, ses avocats non plus.

Leave a Reply

Your email address will not be published.