Félix Tshisekedi honore le soldat congolais et l’armée ce 17 mai

Le président Félix Tshisekedi a honoré le soldat congolais et les forces armées ce 17 mai 2019. Et le moins que le puisse dire est que le geste entre une fois pour toute dans l’histoire. Le président de la Rdc élu en décembre dernier déposant ce vendredi 17 mai dans la matinée une gerbe de fleur sur le Mémorial du soldat congolais qui trône au niveau de Rond point Forescom au centre ville.

Le chef de l’Etat a en effet rehaussé de sa présence, la célébration de la journée consacrée désormais au soldat congolais, aux forces armées et à la police nationale congolaise. L’événement s’est déroulé au pied du mémorial du soldat congolais, à la place rond-point Forescom de Kinshasa.

La présidente de l’Assemblée nationale Jeanine Mabunda, Michel Bongongo, ministre intérimaire de la Défense et Joseph Olenghakoy, président du Conseil national de suivi de l’accord d’Addis-Abeba (Cnsa), y étaient également présents parmi les autres autorités civiles et militaires.

Le président Tshisekedi dépose une gerbe de fleurs au mémorial du soldat Congolais

11 heures piles, le président de la République dépose sa gerbe de fleurs et s’incline au pied de la statue. Puis s’ensuivit l’exécution de l’hymne des morts.

Par la suite, le président va remettre à quelques retraités leurs allocations de fin de carrière. Au total, ils sont plus de 267 militaires bénéficiaires.


Les récipiendaires remercient le chef de l’État

Âgé de 85 ans, le colonel Bitodi Sinakisengele Charles Salomon est l’un des militaires ayant reçu l’enveloppe des mains du président de la République. ” Moi qui vous parle aujourd’hui, j’ai 63 ans de loyaux et bons services dans l’armée. Je suis content que le chef de l’État nous honore ce jour. Je remercie ce qu’il a fait pour nous, et je l’encourage aussi à faire pour d’autres. Que ceux qui sont dans l’armée, respectent le règlement militaire, et surtout la discipline “, a-t-il déclaré.

Le président remet symboliquement l’allocation de survie aux soldats retraités

Pour sa part, le général Mulamba Penelowa Louis, retraité depuis 30 ans, dit remercier le chef de l’État pour cet honneur qu’il leur a rendu ce jour. Il a rassuré à votre média qu’il reçoit ses allocations régulièrement. Il fut chargé de la sécurité du mythique « rumble in the jungle », le combat du siècle entre les boxeurs américains Mohamed Ali et George Foreman, en 1974.

Le personnel féminin de la PNC au camp Kokolo

À noter que l’hôpital militaire du camp Kokolo était un autre site de la célébration de cette journée. Il a été consacré au dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus sur le personnel militaire féminin et de la police nationale congolaise.

Jusqu’à l’avènement de Félix Tshisekedi à la tête du pays, la journée du 17 mai était célébrée comme la journée de la libération du Congo depuis 1998. Elle marque la prise de Kinshasa par les forces de l’Alliance pour la libération du Congo (AFDL), conduites par Laurent-Désiré Kabila, en 1997. Pour le porte-parole des Fardc s’exprimant depuis les lieux de l’événement sur la  télévision nationale, cette journée est consacrée aux soldats congolais aussi bien morts que vivants.


Leave a Reply

Your email address will not be published.