Mode : Le retour triomphal du Wax ?

Comme une chanson populaire, qui va et qui vient, la mode vestimentaire en Afrique connaît des mouvements de marée. Les coupes, les matières et les couleurs vont et viennent selon la créativité et les humeurs des stylistes et des « fashion – victims ».

Depuis quelques années, le wax et les imprimés en coton et Bazin ont reconquis les cœurs des africains. Il suffit de regarder les clips des stars de la musique, de se rendre à une wedding party africaine, de Lagos à Kigali et d’Abidjan à Kinshasa, pour se rendre compte que les célèbres « tailleurs » africains connaissent une seconde jeunesse.

N’en déplaise aux sapeurs des deux rives du Fleuve Congo, qui arborent encore les griffes des grands couturiers occidentaux. Et pourtant, il en a fallu du temps et des tonnes de créativité à ces stylistes africains pétris de talents, pour que la jeunesse africaine retrouve le chemin des boutiques des tailleurs et couturiers du coin de rue. Coup de chapeau donc aux maîtres qui façonnent chaque jour les silhouettes des élégants et coquettes (nous vous les ferons découvrir chaque semaine).

Depuis bientôt 10 ans, la mode africaine est en quête de nouveaux marchés et à la conquête de l’occident. Des fashion weeks sont organisés chaque année dans toutes les capitales africaines, témoignage du dynamisme de ce secteur, qui entend participer au développement du continent. A Kinshasa, Marie-France Idikayi a monté Congo Fashion Week en 2011, qui a connu sa dernière édition en 2018 à Lubumbashi, deuxième ville du pays.

Pascal Amisi

Leave a Reply

Your email address will not be published.