Elèves dans une cour d'école

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) Tony Mwaba, veut prendre par les cornes le taureau de l’insalubrité dans les écoles. En effet, dorénavant toutes les écoles seront soumises à la pratique d’assainissement (salongo) chaque samedi après les cours.

C’est la décision prise jeudi par le ministre, à la suite du constat de « relâchement dans le domaine d’assainissement des milieux scolaires, au préjudice aussi bien de la santé des élèves que du personnel des établissements d’enseignement ».

C’est donc le retour du « Salongo », qui, selon Tony Mwaba, consistera à « l’entretien et le nettoyage de tous les locaux des classes et les toilettes, l’aménagement des bancs et le nettoyage de tout autre matériel utile aux enseignements et apprentissage et à l’entretien de la cour et du jardin scolaire ».

« Ces travaux n’excluent pas l’entretien journalier des établissements scolaires et ne constituent pas une punition pour les élèves, mais une façon d’inculquer aux enfants, dès leur jeune âge, un esprit de travail en équipe et une culture d’assainissement de notre environnement dans un nouvel élan patriotique pour la reconstruction et le changement des mentalités », a précisé Tony Mwaba.

Notons que les villes congolaises, comme l’ensemble des infrastructures sont dans un état d’in salubrité innommable, qui se révèle à chaque averse.

Lire :  RDC : réouverture du procès Chebeya ce mercredi 22 septembre